Green fish de cabillaud

Publié le par Doria

Green fish de cabillaud
Ingrédients pour 4 personnes
 
600 g de dos de cabillaud 
4 petites pommes de terre
1 gros oignon de Roscoff 
1 cs de pâte à curry vert
300 ml de vin blanc sec
100 g de pulpe de tomates en dés 
200 g de champignons de Paris
2 petits verts doux
2 cs de pâte à tamarin
1 cc de curcuma
2 cs de noix de cajou
1 cs d’huile de coco
1 cs d’huile d’olive extra vierge 
1/2 bouquet de coriandre 
1 cs de persil ciselé 
 
Lavez et faites cuire vos pommes de terre dans un grand volume d’eau salée. Les laisser refroidir, les éplucher et les couper en cubes.
Épluchez, émincez votre oignon. Le faire revenir dans une poêle avec l’huile de coco. Ajoutez la pâte à curry, poursuivre la cuisson de quelques minutes en remuant. Versez le vin blanc, ajoutez la pâte à tamarin, le curcuma et les noix de cajou pilées, mélangez.
Coupez les pieds des champignons, les laver puis les couper en quatre.
Ouvrir en deux les piments doux dans le sens de la longueur, les épépiner, les laver, les tailler en lamelles.
Ajoutez les champignons et les piments dans la poêle, laissez mijoter 10 minutes, en remuant régulièrement.
Ciselez la moitié du 1/2 bouquet de coriandre.
Hors feu, ajoutez le persil et la coriandre.
Versez cette préparation dans un plat allant au four. 
Détaillez le poisson en gros cubes et faites-les saisir sur toutes les faces dans une poêle avec l’huile d’olive. Déposez les cubes de poisson dans le plat allant au four ainsi que les cubes de pommes de terre.
Couvrir de papier d’aluminium et cuire pendant 10 à 15 minutes dans un four à 180°C.
Servir aussitôt avec un peu de noix de cajou concassée et parsemez de feuilles de la coriandre.
Green fish de cabillaud
J'ai été contacté par Pénélope et Ulysse du site Bacoole pour me proposer un partenariat. Ils produisent et commercialisent des noix de cajou dans leur unité de transformation basée à Senghalène, petit village en Casamance au sud du Sénégal. J'ai lu leur histoire, j'ai été touché et décidé de les aider à les faire connaitre.

Bacoole, unité de transformation de noix de cajou basée à Senghalène est née de notre volonté de faire découvrir le vrai goût de la noix de cajou et développer des emplois locaux, créer de la valeur ajoutée en transformant sur place les noix de cajou.
C’est en 2014 que nous avons découvert la noix de cajou du sud du Sénégal.
Au départ, on partait pour un simple voyage touristique à la découverte de cette superbe région au sud du Sénégal, au bord de l’Atlantique.
Nous en sommes revenus avec un désir profond chevillé au corps.
Avec tente et sacs à dos et après un trajet de plus de 23h dans un bus local chargé à faire chavirer un porte containers, fatigués, lessivés, exténués nous avons débarqué par pur hasard dans la petite ville de Oussouye à 40km à l’Ouest de Ziguinchor.
Le lendemain, sous une chaleur tropicale qui nous faisait suer à grosses gouttes des pieds à la tête, notre errance nous a amené dans une unité de transformation de noix de cajou.
Par unité, surtout n'imaginez pas une usine, mais plutôt une simple maison en terre crue entourée d’arbres en fleurs, où traînait un vieux tonneau oxydé par le temps et la pluie et qui servait à cuire les noix de cajou à la vapeur.
La maison était entourée d'anacardiers (les arbres des noix de cajou), avec des pommes de cajou de couleurs variées : vert, jaune ou rouge et grosses comme le poing. A l’extrémité de ces pommes pointaient des noix dans leur coque protectrice. A chaque seconde tombaient de ces arbres dans un lourd et explosif fracas, les pommes de cajou et leur précieuse noix.
Le maître des lieux nous a présenté son unité. Il nous a tellement captivé avec son discours et sa passion de la noix de cajou, que nous avons voulu en apprendre plus.
A notre retour en France, nous nous sommes renseignés sur ce fruit sec, son origine, son commerce, sa transformation et ses produits dérivés. nous nous sommes passionnés pour cette région, pour ses hommes et ses femmes et pour cette graine miraculeuse.
Trois mois plus tard, nous retournions en Casamance pour participer à une saison de production et vivre de l’intérieur la réalité du travail de transformation de la noix de cajou : le manque de matériel, le manque de moyens pour investir et le Système Débrouille Maison (SDM).
Malgré tout, notre décision était prise. nous aiderions les producteurs locaux à écouler leurs productions. Non plus à vendre des noix brutes à des intermédiaires étrangers à des prix déraisonnablement bas, mais à avoir le juste retour de leur travail. On créerait de la valeur ajoutée sur place en développant des emplois non délocalisables. On transformerait nous mêmes les noix.
Nous y sommes retournés une troisième fois, dans le but de trouver de bons exploitants qui partageraient nos valeurs et notre vision du commerce de la noix e cajou.
Nous avons alors réhabilité l'unité de transformation du village de Senghalène, qui ne fonctionnait plus depuis plus de 10 ans. Nous avons créé 15 emplois permanents pour assurer la transformation des noix de cajou et ses différents produits.
Aujourd’hui, cela fait 5 ans que chaque année, avec plaisir et sincère bien être, nous retournons transformer quelques centaines de kilos de noix de cajou naturelles, écologiques et reconnues pour leur qualité supérieure et leur goût naturellement sucré !

Voyez Doria, notre histoire n'est pas banale et nous aimerions la transmettre à un plus grand nombre de personnes, sensibles et en recherche de produits naturels, produits artisanalement et bons pour la santé.
De plus, nos noix de cajou ne voyagent qu'à peine du Sénégal vers la France, seulement 5000 km au lieu des 25000 km que font toutes les noix de cajou que vous avez l'habitude de manger et qui viennent du Vietnam, Inde ou Brésil.

Green fish de cabillaud
Après avoir goûter ces noix de cajou, je peux vous dire qu'elles sont délicieuses avec beaucoup de parfums et le sentiment de manger un excellent produit, bon pour ma santé, sans engrais ni pesticide, naturellement riches en acides gras essentiels et en vitamines.
Green fish de cabillaud
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Lolo 13/02/2019 07:47

Et bien l'homme se débrouille comme un chef dis donc ! Superbe ce plat ! Bonne journée bises

Graine de faim kely 13/02/2019 07:43

Un plat plein de peps et de sagesse en cette période, j’aime ! Bonne journée Doria,
Bisous

TheFoodTrotter 13/02/2019 00:42

Une recette pleine d'épices comme je les aime. Parfaite pour l'hiver je suis fan :)

Brigitte / Les filles à table 12/02/2019 18:43

Et bien l'homme de la maison cuisine aussi très bien, ce petit plat me plait beaucoup !! Bisous

Une Petite Faim 12/02/2019 16:51

coucou, quel beau plat, l'odeur doit ouvrir l’appétit :D bisous

Viviane 12/02/2019 09:52

Mais quelle chance tu as d'avoir un compagnon qui cuisine aussi bien (que toi ;-) )
Ce Green Fish de cabillaud est fort appétissant avec toutes ces saveurs qu'il propose.
Belle journée. Bizh

LespetitsplatsdeBéa 12/02/2019 08:14

Merci à monsieur qui nous fait voyager avec ce plat plein de saveurs bisous

ManueB 12/02/2019 07:37

très beau plat, savoureux et gouteux !

merci !

manue :))

Val 12/02/2019 07:25

Je n'ai jamais goûté la pâte de curry verte. Bisous