Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Gratin de céleri-rave aux poires et au canard

Publié le par Doria

Gratin de céleri-rave aux poires et au canard
Un plat très complet et bien parfumé...
 
Ingrédients pour 6 personnes
 
4 cuisses de canard confites
1 boule de céleri-rave
200 ml de lait entier
100 ml de crème fleurette
4 poires
1 cs de jus de citron
1/2 botte de persil
Huile d'olive extra vierge
20gr de beurre
60gr de parmesan
Sel de Guérande
Poivre du moulin aux 5 baies
 
Faites réchauffer les cuisses de canard dans une grande poêle sur feu doux jusqu'à ce que la graisse soit fondue.
Égouttez, retirez la peau et les os des cuisses et effilochez finement la chair. Mettez-la dans un saladier.
Rincez et séchez le persil puis hachez les pluches. Ajoutez-les à la viande. Poivrez. Réservez.
Épluchez, lavez et coupez en cubes la boule de céleri-rave. Mettez-les dans une casserole, ajoutez le lait puis couvrez à hauteur d'eau à hauteur. Salez, puis faites cuire sur feu doux à moyen pendant 45 min. Égouttez bien. Passez au presse purée le céleri cuit puis le mélanger avec la crème fleurette, le parmesan et rectifiez l'assaisonnement.
Pelez les poires, retirez le coeur et coupez-en petits dés. Citronnez-les légèrement pour qu'elles ne noircissent pas. Faites chauffer le beurre doux dans une poêle et faites colorer légèrement les poires pendant 10 min. Poivrez.
Préchauffez le four à 210°C.
Étalez la chair de canard au fond d'un plat allant au four. Recouvrez de dés de poires puis la purée.
Enfournez et faites cuire entre 35 et 40 min, jusqu'à ce le gratin soit bien chaud et le dessus légèrement doré.
 
Magret-de-canard-4a-copie-1.jpg Magret-de-canard-2a-copie-1.jpg Magret-de-canard-3a-copie-1.jpg

Publié dans Canard

Partager cet article

Repost 0

Carpaccio de betterave crue au chèvre et aux noix

Publié le par Doria

Je vous propose une entrée pleine de fraîcheur que j'ai trouvé dans le Saveurs n°187.

 

Betterave-crue-1a.jpg

 

Ingrédients pour 4 personnes

 

4 petites betteraves crues

160gr de chèvre frais

30gr de cerneaux de noix

5 cs d'huile de noix

4 cs de vinaigre balsamique blanc

Sel de Guérande

Quelques pluches de mâche

 

Épluchez es betteraves, coupez-les à la mandoline en fines lamelles et déposez-les au fur et à mesure sur les assiettes.

Dans une assiette, écrasez le fromage frais de chèvre avec 1 cs d'huile de noix.

A l'aide de deux grandes cuillères, réalisez 4 quenelles de chèvre.

Déposez une quenelle sur chaque assiette.

Assaisonnez les betteraves avec l'huile de noix et le vinaigre balsamique.

Décorez avec les cerneaux de noix et quelques feuilles de mâche.

 

 Betterave-crue-5a.jpg Betterave-crue-2a.jpg

 Betterave-crue-3a.jpg Betterave-crue-4a.jpg

 

Publié dans Entrées

Partager cet article

Repost 0

Confiture de figues, kiwis à la cannelle et étoile de Badiane

Publié le par Doria

Confiture-figues-kiwis-1a.jpg

Quelques figues du jardin et quelques kiwis dans mon panier...voici une confiture bien de saison.

 

Ingrédients pour 3 pots

 

500gr de figues

300gr de kiwis

300gr de sucre semoule

1 bâton de cannelle

1 étoile de Badiane

 

Lavez et coupez en petits morceaux vos figues

Épluchez et coupez en petits cubes vos kiwis.

Laissez macérer toute la nuit dans votre sucre, le bâton de cannelle et l'étoile de Badiane.

Le lendemain, faites cuire le tout dans un faitout pendant 30 min à feu doux après ébullition.

Mettre en pots.

 

Confiture-figues-kiwis-2a.jpg Confiture figues kiwis 3a Confiture-figues-kiwis-4a.jpg

Publié dans Confiture - chutney

Partager cet article

Repost 0

Velouté de céleri-rave et marrons

Publié le par Doria

Un velouté tout chaud pour se réchauffer...

 

Veloute-de-marrons-et-celeri-rave-1a.jpg Veloute-de-marrons-et-celeri-rave-2a.jpg

 

Ingrédients pour 6 personnes

 

500gr de marrons en bocal

1 boule de céleri-rave

1 oignon

Huile de noisettes

1 litre de bouillon de volaille

300 ml de crème liquide légère

Sel de Guérande

Poivre du moulin aux 5 baies

Un peu de persil ciselé

Paprika

 

Épluchez le céleri-rave et coupez-le en petits morceaux. Épluchez l'oignon et hachez-le.

Faites chauffer un peu d'huile de noisette dans un faitout et ajoutez l'oignon. Faites revenir pendant 5 min sans coloration. Ajoutez le céleri-rave, poursuivez la cuisson en mélangeant pendant 5 min.

Ajoutez les marrons et versez le bouillon de volaille. Salez et poivrez, portez à ébulltion et laissez cuire sur feu doux  demi-couvert pendant 30 min. Le céleri-rave doit être tendre.

Ajoutez la crème liquide et mixez.

Servir bien chaud avec quelques croûtons, du persil ciselé et saupoudrez un peu de paprika. 

Partager cet article

Repost 0

Boeuf-Carotte

Publié le par Doria

Cette recette de boeuf-carotte est un classique incontournable qu'on ne peut ne pas connaître ! L'essayer, c'est l'adopter !

 

 Boeuf-carotte-1a-copie-1.jpg

 

Ingrédients pour 4 personnes

 

800gr de joue de boeuf

1 gousse d'ail

1 oignon

2 cm de gingembre frais

1 bouquet garnie

75 cl de vin rouge

75 cl de bouillon de boeuf

700gr de carottes des sables des Landes

20gr de farine fluide

Huile d'olive extra vierge

Sel de Guérande

Poivre du moulin aux 5 baies

 

Détaillez la viande en gros cubes et passez-la dans la farine. Râpez le gingembre et l'ail. Épluchez l'oignon.

Dans une cocotte en fonte, faites chauffer 4 cs cs d'huile d'olive, ajoutez l'ail, le gingembre, l'oignon et faites fondre quelques minutes puis ajoutez les morceaux de viande et faites dorer sur toutes les faces.

Ajoutez dans la cocotte le vin rouge ainsi que le bouillon de boeuf et le bouquet garni. Portez à ébullition doucement et couvrez. Laissez mijoter pendant 3 heures.

Épluchez, lavez les carottes et détaillez-les en gros bâtonnets.

A la fin de 3 heures, ajoutez les carottes, poivrez et poursuivez la cuisson 45 min.

Rectifiez l'assaisonnement si nécessaire et servez bien chaud en ciselant un peu de persil sur le dessus.

 

Boeuf-carotte-2a.jpg Boeuf-carotte-3a.jpg

Boeuf-carotte-5a.jpg Boeuf-carotte-4a.jpg

Publié dans Boeuf - Gibier

Partager cet article

Repost 0

Gourmandises à déguster...

Publié le par Doria

Voici les Gourmandises de Novembre, imaginées par les artisans chocolatiers français pour réchauffer l'automne : 320gr de douceurs chocolatées à déguster en solo ou à partager pour oublier une après-midi pluvieuse.

 

Chocolat-1a.jpg Chocolat-5a.jpg

 

Les mariages acidulés et légèrement sucrés sont à l’honneur en novembre.

  

Découvrez le "Cœur du Sud-Ouest" pour vous cocooner, une gourmandise Orange Sésame ou encore le Caramel Noir à combiner avec la couleur ambrée d’un thé à la cannelle, la ganache à la noix de coco et au fruit de la passion

 

Vous goûterez par exemple aux noisettes des vergers du Sud-Ouest, à la savoureuse pistache, au subtil mélange citron coriandre sans oublier un très élégant duo de saveurs Pistache Framboise.
Croquez dans l’une des Exquises Gourmandises et succombez aux chocolats Pur Fruit…

   

Chocolat-3a.jpg

Chocolat-4a.jpg

 

Chocolat 6a

Le goût avant tout !

 

L'entreprise est établie dans le Sud-Ouest de la France, et ce n'est pas un simple hasard.

Le Sud-Ouest est connu pour sa gastronomie et son terroir : foie gras, grands vins bien sûr mais saviez-vous que le Sud-Ouest est également le berceau de la tradition chocolatière française ?

Tous les chocolats sont confectionnés à la main et garantis « pur beurre de cacao » et sans conservateur artificiel.

Les chocolatiers choisissent tous les ingrédients dans un souci du respect de l'environnement. 



Pour en savoir plus sur ces chocolats, voici le lien : www.clubchocolatfrancais.com



Bonne dégustation !

 

 

Publié dans Gourmandise - Sirop

Partager cet article

Repost 0

Velouté de carottes, oranges et gingembre

Publié le par Doria

Une alliance d'ingrédients qui donne très bon goût au niveau gustatif...

  

Velouté de carottes 4aIngrédients pour 6 personnes

 

1kg de carottes

1 grosse pomme de terre Blue Belle

2 oranges non traitées

1 morceau de gingembre frais

2 oignons

2 gousses d'ail

Huile d'olive extra vierge

1 litre de bouillon de légumes

100ml de crème de soja

Poivre du moulin aux 5 baies

Gomasio

 

 

 

Veloute-de-carottes-2a.jpg Veloute-de-carottes-3a.jpg

Veloute-de-carottes-1a.jpg Veloute-de-carottes-5a.jpg

 

Lavez, pelez les carottes et la pomme de terre. Coupez-les en tronçons.

Râpez finement le gingembre de façon à obtenir une cuillère à soupe.

Epluchez et émincez l'ail et les oignons.

Lavez les oranges. Prélevez le zeste d'une orange, puis pressez les deux fruits.

Dans une cocotte, faites revenir l'ail et les oignons, ainsi que le gingembre. Remuez bien et faites dorer 5 min à feu moyen.

Ajoutez les carottes, le zeste d'orange, le jus des oranges et le bouillon dans la cocotte. Couvrez.

Au bout de 5 min, ajoutez la pomme de terre puis laissez cuire l'ensemble 25 min.

Mixez les ingrédients en ajoutant plus ou moins de bouillon selon la consistance désirée.

Au dernier moment, ajoutez la crème pour lier l'ensemble. Rectifier l'aissaisonnement.

Décorer avec du thym frais et un peu de gomasio.

 

Veloute-de-carottes-6a.jpg Veloute-de-carottes-7a.jpg Veloute-de-carottes-8a.jpg 

Partager cet article

Repost 0

Purée de celeri-rave

Publié le par Doria

Le céleri-rave est un légume à la saveur délicate qui gagnerait à être mieux connu. Cru ou cuit, il est particulièrement apprécié l’hiver, comme tous les légumes racines. Il renferme plusieurs vitamines et minéraux, en particulier de la vitamine K.

 

Puree-de-celeri-rave-1a.jpg Puree-de-celeri-rave-2a.jpg

 

Ingrédients pour 4 personnes

 

1 boule de céleri-rave

2 grosses pommes de terre Blue Belle

100ml de crème de soja

Huile de noisettes

Sel de Guérande

Poivre du moulin aux 5 baies

Gomasio

Fleurs séchées comestibles 

 

Épluchez, lavez et coupez en cubes la boule de céleri-rave. Mettez-les dans une casserole, ajoutez le lait puis couvrez d'eau à hauteur. Salez, puis faites cuire sur feu doux à moyen pendant 45 min à couvert.

Épluchez, lavez et coupez en tronçons vos pommes de terre que vous ajoutez à la préparation précédente au bout de 20 min de cuisson.

A l'aide du moulin à légumes, réduire le céleri-rave et les pommes de terre en purée.

Ajoutez la crème de soja, sel et poivre.

Au moment de servir, parsemez un peu de gomasio, d'huile de noisettes et quelques fleurs séchées comestibles.

 

Puree-de-celeri-rave-3a.jpgLa pomme de terre Blue Belle est née en Amérique du Sud 5000 ans avant notre ère sous le nom de "pap".

En France, c'est Antoine Parmentier qui persuada Louis XIV de son utilité pour lutter contre la famine et qui assura ainsi son développement dans toute la société française.

Il existe 3000 variétés de pomme de terre mais la Blue Belle avec aussi la variété appelé Vitelotte est sûrement une des plus atypiques. Sa chair est jaune mais sa peau est tachetée de violet !

La Blue Bellefait partie des pommes de terre polyvalentes qui a une excellente tenue à la cuisson. Elle est particulièrement savoureuse quand elle est cuisinée au four, préparée en frites, en purée ou en potage.

Publié dans Féculents

Partager cet article

Repost 0

Couleurs d'automne...

Publié le par Doria

Le 21 septembre à l'occasion du 1er anniversaire de son blog, Françoise de "Saveurs Croisées" organisait son 1er concours. Elle nous invitait à nous exprimer au travers d'une recette sur le thème de l'automne (entrées, plats, desserts) dont la seule contrainte était l'utilisation de l'huile d'olive.

 

Le jury était composé :

Alexandre Dioniso (finaliste de l'émission Top Chef) du restaurant étoilé Alexandre à Bruxelles,

- Chantal Julien, propriétaire du moulin à huile Julien et héritière de cette grande famille d'huiliers provençaux,

- Françoise du blog "Saveurs Croisées"

 

Trois prix étaient à gagner généreusement offerts par le Moulin à huile Julien de Saint-saturnin-lès-Apt, en Provence.

 

J'ai proposé ma recette : Cassolettes d'Automne aux champignons

 

Cassolettes de champignons 3a

 

J'ai été très contente de recevoir le 1er prix !

 

J'ai reçu mon prix : 1 litre d'huile d'olive Bio,1 litre d'huile d'olive Tradition Fruité noir, 1 litre d'huile d'olive verte.

 

Huile d'olive 1a

HUILE D'OLIVE BIOLOGIQUE

L’huile d’olive Bio, née d'une volonté d’encourager la production biologique, offre aux amateurs une nouvelle palette de saveurs : le fruité mûr.
Les olives, issues d’oliveraies engagées en agriculture biologique, sont récoltées à maturité et pressées immédiatement. L’huile d’olive Bio est onctueuse avec des arômes de fruits secs ou fruits mûrs. La sensation végétale y est présente avec une légère ardence en bouche. Elle se marie très bien avec les salades et les céréales, la purée de pomme de terre, les légumes d’été ; aubergines grillées, poêlées de courgettes… L’huile d’olive Bio accompagne à merveille la ratatouille et les pizzas maison.

 

 

 

 

 

HUILE D'OLIVE TRADITION "FRUITE NOIR"Huile d'olive 2a

C’est l’huile d’olive traditionnelle du moulin, fabriquée comme autrefois. Au cœur de l’hiver, les olives mûres sont stockées quelques jours à l’intérieur du moulin. Cette lente surmaturation des olives est une pratique ancestrale de Provence. L’huile d’olive Fruité Noir est proche du goût de l’olive noire à croquer : arômes d’olive noire, pain au levain, truffe… Elle est onctueuse et persistante tout en étant douce au palais, sans ardence ni amertume.
Elle ensoleille la cuisine de l’entrée au dessert. Elle est parfaite avec les salades, les crudités et les légumes secs.
L’huile d’olive Tradition est l’huile de l’ Aïoli du dimanche au cabanon … Elle apporte son onctuosité et ses arômes à la force de l’ail pour accompagner morue, œufs durs, escargots, pommes de terre, carottes, haricots verts…
Elle est la compagne idéale des plats de champignons… et de la truffe en brouillade ou omelette. L’huile d’olive Fruité Noir s’harmonise parfaitement avec les fromages de chèvre.

 
Huile d'olive 3a

HUILE D'OLIVE "LA VERTE"

Cette huile d’olive au Fruité Vert est une cuvée spéciale que l’on obtient en début de saison : les olives sont cueillies avant maturité et pressées dès leur arrivée au moulin. Ainsi, l’huile d’olive Verte offre un goût proche de l’olive verte : sensation végétale et herbacée où l’on retrouve des arômes d’herbe coupée et de basilic frais. Elle est ardente (piquante) et très longue en bouche.

En cuisine, la Verte apporte sa fraîcheur aux salades d’été, pâtes, riz, légumes vapeurs, poissons grillés, viandes juste saisies…

Dans la soupe au pistou, elle s’harmonise à l’ail et au basilic en offrant au palais une sensation végétale intense.

 

Les huiles d’olive se conservent très bien à l’abri de la lumière et de la chaleur. Dans ces conditions idéales de stockage, vous pourrez les conserver environ 1 an et demi après la date d’achat.

 

 

Publié dans Concours culinaires

Partager cet article

Repost 0

Le Musée de la Grande Guerre, Pays de Meaux

Publié le par Doria

Le-musee-de-la-Grande-Guerre-3a.jpg
 
Le Musée de la Grande Guerre du Pays de Meaux propose une nouvelle approche du premier conflit mondial (1914-1918), pour découvrir ses causes, son déroulement et son héritage sur notre monde contemporain, grâce à une collection exceptionnelle et une muséographie innovante.
Érigé sur le territoire historique de la première bataille de la Marne, le Musée s'appuie sur cet épisode comme point d'entrée pour appréhender la Grande Guerre dans son ensemble.
 
Le-musee-de-la-Grande-Guerre-1a.jpg
 
S'il est commun de dire que le XXème siècle commence avec la Première Guerre Mondiale, le parcours de visite du Musée traduit pour la première fois cette idée sur le plan muséographique. Cette approche novatrice fait du Musée de la Grande Guerre avant tout un musée d'histoire et de société, témoin des bouleversements sociaux, techniques, militaires, géopolitiques du monde durant cette période décisive dans la compréhension de notre histoire contemporaine.
De nombreuses thématiques sont par ailleurs abordées : le rôle des femmes dans la Grande Guerre, les progrès nécessaires de la médecine, la présence des Etats-Unis... 
 
Le-musee-de-la-Grande-Guerre-4a.jpg Le-musee-de-la-Grande-Guerre-5a.jpg
Le-musee-de-la-Grande-Guerre-6a.jpg Le-musee-de-la-Grande-Guerre-7a.jpg
Le-musee-de-la-Grande-Guerre-8a.jpg
Le-musee-de-la-Grande-Guerre-9a.jpg Le-musee-de-la-Grande-Guerre-10a.jpg Le-musee-de-la-Grande-Guerre-11a.jpg
Le-musee-de-la-Grande-Guerre-12a.jpg Le-musee-de-la-Grande-Guerre-13a.jpg
Le-musee-de-la-Grande-Guerre-14a.jpg Le-musee-de-la-Grande-Guerre-15a.jpg Le-musee-de-la-Grande-Guerre-16a.jpg
 
Le Musée a été inauguré par le Président de la République le 11 novembre.
Il a ouvert ses portes après l'inauguration pour une découverte extraordinaire de richesse et de collections.
 
Le-musee-de-la-Grande-Guerre-17a.jpg
 
Le début de la visite commence par la découverte d'une grande fresque qui vous met de suite dans l'ambiance... Elle m'a fait froid dans le dos !
 
Le-musee-de-la-Grande-Guerre-18a.jpg Le-musee-de-la-Grande-Guerre-19a.jpg Le-musee-de-la-Grande-Guerre-20a.jpg
 
Reconstitution d'un champs de bataille avec présentation d'armes individuelles ou collectives, pièces d'artilleries.
Autant d'armes qui ont tué et blessé des millions d'hommes... 
 
Le-musee-de-la-Grande-Guerre-21a.jpg Le-musee-de-la-Grande-Guerre-22a.jpg
Le-musee-de-la-Grande-Guerre-23a.jpg
Le-musee-de-la-Grande-Guerre-24a.jpg Le-musee-de-la-Grande-Guerre-25a.jpg Le-musee-de-la-Grande-Guerre-26a.jpg
Le-musee-de-la-Grande-Guerre-30a.jpg Le-musee-de-la-Grande-Guerre-31a.jpg
Le-musee-de-la-Grande-Guerre-27a.jpg Le-musee-de-la-Grande-Guerre-28a.jpg Le-musee-de-la-Grande-Guerre-29a.jpg
Le-musee-de-la-Grande-Guerre-31-1a.jpg
Le-musee-de-la-Grande-Guerre-32a.jpg Le-musee-de-la-Grande-Guerre-33a.jpg Le-musee-de-la-Grande-Guerre-34a.jpg
Le-musee-de-la-Grande-Guerre-35a.jpg Le-musee-de-la-Grande-Guerre-36a.jpg
 
Présentation de véhicules (char, camion...) et d'avions.
 
Le-musee-de-la-Grande-Guerre-37a.jpg Le-musee-de-la-Grande-Guerre-38a.jpg Le-musee-de-la-Grande-Guerre-39a.jpg
Le-musee-de-la-Grande-Guerre-40a.jpg
Le-musee-de-la-Grande-Guerre-41a.jpg Le-musee-de-la-Grande-Guerre-42a.jpg
Le-musee-de-la-Grande-Guerre-43a.jpg Le-musee-de-la-Grande-Guerre-44a.jpg
Le-musee-de-la-Grande-Guerre-45a.jpg
Le-musee-de-la-Grande-Guerre-46a.jpg Le-musee-de-la-Grande-Guerre-47a.jpg
 
Au bout du compte...
27000 soldats français sont tués en une seule journée, le 22 août 1914. Lors du jour le plus sanglant de notre histoire, l'attaque est donnée en direction des Ardennes, vers Arlon et Virton.
Les deux tiers de l'armée française sont engagés à Verdun de février à décembre 1916, selon le principe de la noria (rotation), mis en place par Pétain. Pour Falkenhayn, le chef d'état-major général allemand, il s'agit de "saigner à blanc l'armée française".
45 millions d'obus sont tirés, apogée du rôle de l'artillerie sur un champ de bataille.
 
Le-musee-de-la-Grande-Guerre-47-1a.jpg Le-musee-de-la-Grande-Guerre-47-2a.jpg
 
40000 soldats français se mutinent d'avril à juin 1917, essentiellement entre Soissons et Reims. La nation française est la seule à connaître ces refus collectifs d'obéissance.
Autre originalité méconnu :  les grèves des femmes, en particulier dans la couture, avec 10000 midinettes parisiennes qui manifestent le 19 main 1917, pour la "semaine anglaise" et une indemnité de vie chère de 1 franc par jour. C'est la première fois que les femmes participent à un mouvement social.
100% d'augmentation des prix entre avril et juillet 1917. Avec la guerre, la France découvre l'inflation. L'Allemagne, victime du blocus continental des Anglais connaît la famine.
 
Le-musee-de-la-Grande-Guerre-48a.jpg Le-musee-de-la-Grande-Guerre-49a.jpg Le-musee-de-la-Grande-Guerre-50a.jpg
 
48000 soldats perdus le 8 août 1918 par l'armée allemande dont 33000 prisonniers.
2,6 millions de soldats britanniques sont d'abord engagés sur la base du volontariat, la Grande-Bretagne n'ayant pas de loi sur le service militaire. Ces volontaires dits de l'armée "Kitchener" - le ministre de la Guerre - sont surtout issus des classe sociales aisées. En 1915, une campagne de recrutement est mise sur pied pour former les "bataillons de copains" à partir d'habitants d'un même secteur. Il s'ajoutera 1 million de Canadiens, d'Australiens et de Néo-Zélandais. Ces nations considèrent l'engagement dans les Dardanelles, en 1915, comme leur acte de naissance.
 
Le-musee-de-la-Grande-Guerre-51a.jpg Le-musee-de-la-Grande-Guerre-52a.jpg
 
94000 soldats sont morts par gaz, soit 1% des pertes totales de la guerre. La plupart des victimes sont russes - 56000 - faute de production et de diffusion de moyens de protection.
300000 ouvriers travaillent à Paris en novembre 1918, contre 61000 fin 1914. La capitale s'est transformé en un gigantesque arsenal.
10 députés français sont tués au combat, 220 étaient en âge de partir au front, mais ils furent autorisés à échanger leur fusil contre leur siège et une vingtaine seulement continuèrent à se battre.
400000 soldats français coupés de leur foyers se voient attribuer des marraines de guerre.
3 millions de lettres, en moyenne, partent chaque jour du front. Ce secteur postal est plus important que le trafic normal.
 
Le-musee-de-la-Grande-Guerre-53a.jpg
 
700 kilomètres serait la distance obtenue si l'on mettait bout à bout tous les cimetières militaires de la Première Guerre qui se trouvent en France.
600000 âmes errantes, autrement dit, de soldats dont le corps n'a pas été retrouvé, sont recensées.
(Source : Le Point - Édition spéciale)
 
Le-musee-de-la-Grande-Guerre-54a.jpg Le-musee-de-la-Grande-Guerre-55a.jpg
 
C'est ici que s'achève mon article qui représente un résumé et un échantillonnage de ce que vous pouvez trouver dans le Musée de la Grande Guerre. 
 
Musée de la Grande Guerre du Pays de Meaux
Route de Varreddes  (RD 405)
77100 MEAUX
 
Horaires d'ouvertures : tous les jours sauf le mardi ainsi que 1er janvier, 1er mai et le 25 décembre.
Horaires d'hiver (octobre - avril) de 10h à 17h30
Horaires d'été (mai - septembre) de 9h30 à18h30
 
Le-musee-de-la-Grande-Guerre-2a.jpg

Publié dans Meaux et ses environs

Partager cet article

Repost 0

1 2 > >>