Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Clafoutis de poires aux amandes

Publié le par Doria

Clafoutis-2c.jpg
 
Une recette qui provient tout droit du Saveurs n°204...
 
Ingrédients
 
2 oeufs
2 jaunes d'oeufs
100 ml de lait demi-écrémé
200 ml de crème liquide légère
50 gr de sucre roux en poudre
20 gr de maïzena
1 trait d'extrait de vanille
1 sachet de sucre vanillé
10 demi-poires
100 gr de poudre d'amandes
10gr de beurre pour plat
 
Beurrez un moule rectangulaire.
Parsemez au fond un peu de poudre d'amande.
Déposez vos poires sur la poudre d'amande.
Dans un récipient, mélangez les oeufs entiers, les jaunes, puis versez le lait et la crème liquide. Incorporez le sucre et la maïzena. Ajoutez l'extrait de vanille et le sachet de sucre vanillé. Mélangez bien le tout jusqu'à l'obtention d'une préparation lisse et homogène.
Versez délicatement la préparation obtenue puis parsemez le tout d'amandes effilées.
Enfournez dans un four chaud à 180°C, pendant 35 min. Surveillez la cuisson, elle peut être plus ou moins longue en fonction de votre four.
 
Clafoutis-1b.jpg Clafoutis-3c.jpg

Partager cet article

Repost 0

Noix de veau au livarot

Publié le par Doria

Veau-1c.jpg
 
Je vous présente une recette de Georges Blanc du livre "La cuisine de nos mères".
 
Veau-4b.jpg Vaison-La-Romaine-23d.jpg
 
Ingrédients pour 4 personnes
 
4 pavés de noix de veau
8 tranches de lard fumé
1/2 livarot
50 gr de beurre
30 cl de crème fraîche épaisse
1 carotte ordinaire
1 botte de carottes fanes
1/2 oignon
10 cl de vermouth sec
2 cs d'huile d'olive
Sel de Guérande
Poivre du moulin aux 5 baies
Persil ciselé
 
Pelez la carotte et demi-oignon. Détaillez-les en gros morceaux.
Mettez à chauffer une noix de beurre sur feu moyen. Faites-y revenir les légumes en remuant quelques minutes. Arrosez de vermouth et laissez réduire un peu avant d'ajouter la crème fraîche. Portez à ébullition puis baissez le feu et laissez réduire de moitié. Passez la sauce dans un tamis fin au-dessus d'une casserole et mettez-la de côté.
Détaillez le livarot en bâtonnets. De la pointe d'un couteau, piquez ceux-ci profondément dans les pavés de veau. Retirez la couenne des tranches de lard fumé.
Entourez chaque pavé de 2 tranches de lard croisées, ficelez. Assaisonnez de sel et de poivre.
Lavez, épluchez et cuire à la vapeur les carottes fanes.
Faites chauffer l'huile d'olive sur feu vif dans une poêle. Posez-y les pavés et faites-les dorer de chaque côté. Réduisez le feu et laissez-les cuire 4 à 6 min de chaque côté.
Réchauffez la sauce e incorporez-y le beurre restant divisé en noisettes en fouetant. Versez-la dans une saucière.
Disposez les carottes au centre de vos assiettes, sur le dessus, un pavé au livarot. Servez avec un cordon de sauce. Parsemez un peu de persil ciselé.
 
Georges Blanc 001c Veau-2b.jpg
Veau-3b.jpg Labeaume-5a.jpg

Publié dans Veau

Partager cet article

Repost 0

Galette brioche au sucre et fleurs d'oranger

Publié le par Doria

Galette-brioche-1b.jpg Galette-brioche-2b.jpg
 
Avec ce bon goût de fleurs d'oranger, j'adore...
 
Ingrédients 
 
300 g de farine
2 oeufs
1 pincée de sel
30 g de sucre de canne  
1 sachet de sucre vanillé
60gr de beurre
2 cs d'arôme de fleur d'oranger
2 cs de lait
1 sachet de levure de Boulanger
   
Mélanger tous les ingrédients dans l'ordre dans votre MAP, programme pâte.  
Au bout de ce temps, étalez votre pâte sur un plan de travail fariné puis la déposer sur la plaque de votre four, sur du papier sulfurisé.
Laisser lever encore 1 h.
Parsemer de petits morceaux de beurre et de sucre de canne.
Faire cuire dix minutes, à 220°C (th 7-8).
 
 Galette brioche 3b Galette-brioche-4b.jpg Galette brioche 5b

Partager cet article

Repost 0

Oeufs mollets roulés au lard et piperade au chorizo

Publié le par Doria

Ratatouille 1b
 
Un plat que nous avons dégusté en famille...
 
Ingrédients 4 personnes
 
8 oeufs + 1 oeuf
8 tranches fines de lard
1 poivron rouge
1 poivron jaune
1 poivron vert
1 gros oignon doux
100gr de chorizo
Chapelure
Huile d'olive extra vierge
40 gr de beurre
Poivre du moulin
Sel de Guérande
Ciboulette ciselée
 
Lavez les poivrons, les sécher, les mettre dans un plat allant au four et enfournez en position grill. La peau va noircir légèrement et se décoller. Retournez les poivrons sur toutes les faces. Une fois cette opération effectuée, laissez refroidir les poivrons dans un sac de congélation fermé.
Epluchez et émincez le gros oignon. Faites-le dorer dans une poêle avec un peu d'huile d'olive, sel et poivre.
Retirez la peau du chorizo et le tailler en fines tranches. L'ajoutez à l'oignon et laissez cuire 10 min à feu moyen et réservez.
Une fois refroidi, retirez la peau des poivrons, les couper en lamelles et retirez les grains. Ajoutez les lamelles de poivrons à l'oignon. Bien remuez.
Dans une casserole faites bouillir une bonne quantité d'eau salée et plongez-y les 8 oeufs pour 5 min de cuisson. Egouttez-les et les passer à l'eau froide. Cassez délicatement la coquille et les entourer d'une tranche de lard. Battez le dernier oeuf dans une assiette creuse et versez la chapelure dans une deuxième assiette. Roulez l'un après l'autre les oeufs dans l'oeuf battu puis dans la chapelure. Faites fondre le beurre dans une poêle chauffée à feu vif et saisissez les oeufs panés pendant 2 min en les tournant régulièrement.
Réchauffez la piperade au chorizo et servir aussitôt.
Parsemez un peu de ciboulette ciselée.
 
Ratatouille-3b.jpg Ratatouille-4b.jpg
Ratatouille-5b.jpg Ratatouille-2c.jpg

Publié dans Oeufs

Partager cet article

Repost 0

Filet de bar cuit sur la peau, sauce côtes du Rhône

Publié le par Doria

Poisson-sur-peau-2b.jpg
 
Cette recette m'a été inspiré du livre de Georges Blanc : La cuisine de nos grands-mères
 
Ingrédients pour 4 personnes
 
2 bars
4 blancs de poireau
1 carotte
1 oignon
1 branche de céleri
1 gousse d'ail
1 bouquet garni
1 bouteille de Côtes du Rhône
Beurre
25 cl de crème fraîche épaisse
Sel de Guérande
Poivre du moulin aux 5 baies
 
Demandez à votre poissonnier de lever les filets des bars, et de vous remettre les arrêtes, les parures et les têtes.
Pelez la carotte, l'oignon, l'ail et la tige de céleri. Coupez le tout en petits cubes.
Mettez une noix de beurre à fondre à feu doux dans une cocotte et faites-y revenir la préparation sans laisser colorer. Ajoutez le bouquet garni, les arrêtes, parures et têtes de poissons.
Versez les 3/4 du Côtes du Rhône, portez à ébullition puis réduisez le feu, écumez et laissez cuire 25 min. Passez l'ensemble de cette préparation au chinois afin de récupérer le fumet. Le verser dans une casserole et faites-le réduire un peu.
Versez le reste du vin dans une casserole à fond épais, laissez-le réduire presque à sec (il doit prendre l'aspect d'un miroir). Ajoutez le fumet réduit et la crème fraîche. Salez et poivrez et laissez réduire à feu doux jusqu'à ce que la sauce est une consistance nappante. Réservez.
Nettoyez et lavez les blancs de poireau. Fendez-les en quatre puis détaillez-les en petits tronçons. Mettez une noix de beurre à fondre à feu doux dans une petite sauteuse puis jetez-y les poireaux, mélangez, arrosez d'un demi verre d'eau, salez et poivrez; Couvrez et laissez cuire 10 min. Réservez.
Beurrez légèrement une poêle à revêtement anti-adhésive et la mettre sur le feu. Portez à feu vif, et déposez les filets de bar que vous aurez préalablement entaillé au couteau sur la peau, côté peau pour 3 min de cuisson. Les retourner et poursuivre la cuisson 1 à 2 min.
 
Poisson-sur-peau-5b.jpg Poisson-sur-peau-1b.jpg
Poisson-sur-peau-3b.jpg Poisson-sur-peau-4b.jpg
 
Après ce bon repas, une petite sièste s'impose...
 
Poisson-sur-peau-6b.jpg

Publié dans Crustacés - Poissons

Partager cet article

Repost 0

Gâteau de semoule et polenta au rhum et zeste de citron vert

Publié le par Doria

Gateau-au-rhum-1b.jpg
 
Lorsque j'ai vu cette recette chez ChefNini, il fallait que je la réalise ! Après la lecture des ingrédients, elle me faisait trop envie ! Je dois dire que c'est un dessert excellent qui s'accompagne très bien en fin de repas avec un petit café.
 
Ingrédients
 
500 ml de lait demi-écrémé
60gr de sucre en poudre
30 gr de semoule fine de blé dur
30 gr de polenta
1 oeuf
1  bouchon de rhum ambré
Le zeste d'un citron vert
 
Versez le lait, le zeste du citron vert, le sucre en poudre dans une casserole et portez à frémissement.
Versez la semoule et la polenta et mélangez durant 8 minutes, le temps que le mélange épaississe. A mi-cuisson, ajoutez le rhum.
Laissez tiédir puis ajoutez l'oeuf battu en omelette en fouettant imméditatement pour éviter qu'il cuise.
Beurrez un moule à cake et versez de la noix de coco râpée, la préparation et parsemez sur le dessus un peu de noix de coco.
Enfournez dans un four chaud à 180°C pour 35 min de cuisson. Le gâteau ne doit plus trembloter.
Laissez refroidir et démoulez.
Conservez ce gâteau au frigo.
 
Gateau-au-rhum-2b.jpg Gateau-au-rhum-5b.jpg
Gateau-au-rhum-3b.jpg Gateau-au-rhum-4b.jpg
 
Ce gâteau à un goût exotique bien savoureux. On ferme les yeux et on se croit dans les Îles. C'est un très bon dessert qui a beaucoup plu à la maison.

Partager cet article

Repost 0

Salade de figues fraîches, jambon de Vendée et mozzarella Bufflonne

Publié le par Doria

Salade-figues-1c.jpg
 
Lorsque j'ai vu la "Salade d'automne aux figues fraîches" de Jackie du blog "La cuisine de Jackie", il fallait que je fasse la mienne !
C'est une salade toute simple mais avec de bons produits !
 
Ingrédients 4 personnes
 
12 figues fraîches de Soliès
12 petites tomates allongées
  2 mozzarella Bufflonne
2 tranches de jambon de Vendée Bonneterre
De la mâche
Basilic
Huile d'olive extra vierge
Sel de Guérande
Poivre du moulin aux 5 baies
 
Lavez votre mâche et l'essorer.
Lavez vos tomates et les couper en deux dans le sens de la longueur.
Effilochez vos tranches de jambon.
Lavez délicatement vos figues et les couper en quatre afin que cela représente une fleur.
Dans chaque assiette, répartir la mâche, les figues, les tomates, le jambon et la mozzarella.
Versez un peu d'huile d'olive sur le dessus, salez et poivrez.
Terminez par le basilic.
 
Salade-figues-3b.jpg Salade-figues-2c.jpg

Publié dans Salades

Partager cet article

Repost 0

Fête des Plantes à Saint-Jean de Beauregard

Publié le par Doria

1b.jpg
 
Dans le magnifique cadre d'un domaine du XVIIème siècle célèbre pour son remarquable potager fleuri à la française, les Fêtes des Plantes de Saint-Jean de Beauregard rassemblent au printemps et à l'automne près de 200 exposants.
Plantes rares ou oubliées, dernières obtentions, collections et valeur sûres, un choix exceptionnel de végétaux est proposé par les meilleurs pépiniéristes européens ainsi qu'une sélection déco et pratique autour de l'art de vivre au jardin.
Avec comme thème, "L'Or au Jardin", cette édition d'automne a mis à l'honneur des feuillages dorés et les floraisons jaunes... pour du soleil toute l'année dans le jardin.
 
2b.jpg 3b.jpg
4b.jpg 5b.jpg 6b.jpg
7b.jpg 8b.jpg
9b.jpg 10b.jpg
 
De bons et beaux légumes...
 
11b.jpg 12b.jpg
13b.jpg 14b.jpg
15b.jpg 16b.jpg 17b.jpg
 
C'est aussi une rencontre avec de drôles d'animaux...
 
18b.jpg 19b.jpg
20b.jpg
 
Mais... la plus belle des rencontres, c'est avec Isa-Marie du blog "Grelinettes et Cassolettes"
 
21b.jpg

Partager cet article

Repost 0

Pain à la farine de seigle, son d'avoine et céréales

Publié le par Doria

Pain-1b.jpg
 
Un pain au goût d'Antan comme j'aime...
 
Ingrédients
   
180 ml d'eau
1 cs d'huile d'olive 
150 gr de farine T55
100 gr de farine de seigle
30 gr de son d'avoine
1 cc de sel 
20 gr de 6 graines aux céréales Farine Up
1 sachet de levure de Boulanger
 
Mettre l'ensemble des ingrédients dans votre Map et programme pâte.
Au bout de ce temps, déposez votre pâte sur un plan fariné et la dégazer.
Façonnez un pain que vous déposez sur un tapis siliconné, sur la plaque de votre four.
Sur le dessus, déposez un torchon propre et laissez monter pendant 1 heure.
Enfournez pour 20 min de cuisson à 250°C, chaleur tournante.
 
Pain-2b.jpg Pain-3b.jpg
Pain-4b.jpg Pain-5b.jpg

Partager cet article

Repost 0

Journée du Patrimoine 2013 (2)

Publié le par Doria

Pour cette journée du Patrimoine, j'ai également visité La Chapelle de l'ancien Grand Séminaire de Meaux. C'est une chapelle Art Déco qui renferme une très belle bibliothèque ouverte au public. 
Dès le Ve siècle, le site abrite une église paroissiale dédiée à la Vierge puis accueille en 1135, sous l'épiscopat de Manasses II, une abbaye rattachée à l'ordre des chanoines réguliers de Saint-Victor qui reste en activité jusqu'à la Révolution. En 1807, Mgr Faudoas installe le Petit Séminaire dans une partie de ses bâtiments avant que les religieuses de la Visitation ne succèdent aux séminaristes, jusqu'en 1903. En 1907, le Grand Séminaire y est transféré à la suite de la loi de séparation des Églises et de l'État, jusqu'à sa fermeture définitive en 1960. En 1936, l'évêque Mgr Lamy confiait à l'architecte meldois le soin de bâtir un bâtiment destiné à abriter une chapelle et des chambres de séminaristes. La chapelle de cinq travées identiques séparées par sept arcs transversaux est fermée à l'ouest par une travée plus petite qui sert d'entrée. La structure en béton armé des arcs est masquée par un couvrement de briques appareillées, à l'exception des clefs des arcs brisés. Ce couvrement, inspiré des créations de l'architecte bénédictin Dom Bellot, est mis en valeur par des motifs en ressaut, l'alternance de briques rouges et jaunes accentuant l'effet de relief. Le plafond est soutenu par des poutres parallèles à l'axe de la chapelle. Elles assurent la continuité visuelle de la nef segmentée par les arcs transversaux des travées, qui produisent un effet de progression vers le chœur. Le mobilier liturgique, toujours en place, est d'inspiration Art déco tout comme le décor intérieur.
 
Chapelle 1b
 
         Louis Barillet (1880-1948), Jacques Le Chevallier et Théodore Hanssen sont membres des Artisans de l'Autel, groupe fondé en 1919, orienté vers l'artisanat érigé en grand art, ce qui peut expliquer l'absence de signature de nombreux vitraux réalisés par l'atelier, la création collective primant sur les individualités. Ces vitraux marquent l'un des points culminants de l'activité du trio avant sa dissolution dans les années 1940. Huit vitraux correspondent à un programme iconographique centré sur la spiritualité française et deux consacrés à la musique. Chaque vitrail comprend cinq lancettes. Une scène figurative occupe la lancette centrale en verre soufflé, technique qui permet l'utilisation d'une grande palette de couleurs. Une couronne stylisée orne le vitrail de saint Jean. Au bas du registre figuratif, des fleurs de lis accompagnent le monogramme du sujet, le tout en grisaille. Les quatre autres lancettes en verres imprimés alternent compositions abstraites et médaillons symboliques. Ces derniers, réalisés en grisaille suivie d'enlevés à la pointe sèche et rehaussés de jaune d'argent, sont fichés dans des carrés sur la pointe. Ils sont probablement de la main de Hanssen. Des citations des textes sacrés accompagnent les symboles. Ces verres imprimés ou verres américains ont pu être fabriqués par Saint-Gobain, qui a généralisé la technique en France dans les années 1930. Économique, elle permet des motifs colorés et des textures variées offrant de nouvelles possibilités artistiques.
                                  
Chapelle-2b.jpg Chapelle 3b
Chapelle-5b.jpg Chapelle-4b-copie-1.jpg
 
  Georges Desvallières (Paris, 1861-1950) est élève de Jules Valadon et Élie Delaunay, qui le présente à Gustave Moreau, à l'académie Julian. En Italie, il est séduit par la nature et par l'esprit de la Renaissance avant d'hésiter entre naturalisme et symbolisme. En 1883, il est reçu au Salon. Dès 1888, il revient à l'antique et exécute d'innombrables croquis, se renouvelant sans cesse dans sa recherche de la beauté spirituelle puis se tourne vers l'art religieux. Sa fougue de converti confère une dimension expressionniste à sa peinture. Ses Christ douloureux lui valent le surnom de Michel-Ange des Macchabées. Son œuvre religieuse est marquée par la mort de son fils, qui sert sous ses ordres pendant la Première Guerre mondiale. Cette peinture est réalisée sur une toile marouflée sur le mur du fond, sur l'arcade encadrant l'autel, et sur une seconde arcade ouvrant sur la nef. Le Christ en croix est représenté au fond entre le Sacrifice d'Abraham, du côté de l'Épître, et la Présentation au Temple du côté de l'Évangile. Au sommet de la première arcade sont peints les trois clous de la Crucifixion, un roseau avec l'éponge imbibée et une lance épiscopale. Une assemblée d'évêques, parmi lesquels le pape Pie XI est identifiable à ses lunettes, figure de part et d'autre, à la hauteur des fidèles. Le sommet de la seconde arcade est décoré par une image de Dieu le Père. Plus bas sont peintes des têtes d'angelots. La Lapidation de saint Étienne, du côté de l'Évangile, et le retour de l'Enfant Prodigue, du côté de l'épître, occupent les murs.
 
Chapelle 7b Chapelle 6b
 
  En 1976 la bibliothèque diocésaine est installée,  placée sous le patronage de Guillaume Briçonnet (évêque de Meaux de 1516 à 1534). Elle fut constituée au début du XIX° siècle par quelques milliers de livres anciens provenant des saisies révolutionnaires. Elle s'enrichit ensuite de notes manuscrites et de livres légués par des prêtres érudits. 
 
Chapelle 8b
Chapelle-9b.jpg Chapelle 10b-copie-1
Chapelle-11b.jpg Chapelle-12b.jpg
 

Publié dans Meaux et ses environs

Partager cet article

Repost 0