Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Glace aux bonbons Krema Batna

Publié le par Doria

Après la glace à la fraise Tagada, je vous propose une nouvelle version de glace réalisé avec des bonbons. Il s'agit des Krema Batna (mes préférés).
Au niveau gustatif, c'est une véritable tuerie !!!!!!
Evidemment, il faut aimer la réglisse ! Ce bonbon représente toute une époque pour moi. J'adore ouvrir ce délicieux bonbon mou enveloppé dans son papier blanc et marron avec la tête de tigre sur le dessus. Mon seul souci est de m'arrêter après deux ou troix de ces doux bonbons et fort à la fois en réglisse.


Pour la réalisation de cette glace, il vous faut :

250g de mascarpone
300 ml de lait
135g de bonbons Krema Batna
3 jaunes d'oeufs
30g de sucre complet de Canne du Commerce Ethiquable

Dans une casserole, faites chauffer la mascarpone avec le lait et ajoutez les Krema Batna. Laissez fondre en remuant de temps en temps. Eteindre le feu et laissez tiédir.
Pendant ce temps, fouettez vos jaunes d'oeufs avec le sucre. Incorporez peu à peu tout en fouettant à la préparation précédente.
Mettre de nouveau sur feu et faire chauffer doucement en remuant constamment jusqu'à ce que le mélange forme une pellicule sur le dos de la cuillère en bois. Ne pas faire bouillir sous peine de faire coaguler le mélange.
Laissez refroidir avant de mettre à turbiner.
Au moment de servir,  parsemez une pincée de sucre de couleurs.

 

Partager cet article

Repost 0

Polenta à la ricotta et confit de piment

Publié le par Doria

Cela faisait un petit moment que je n'avais pas cuisiné de la polenta. Il m'en restait dans l'un de mes placards et j'ai eu l'idée de la cuisiner pour accompagner un poisson.
Cette fois-ci il ne m'en reste plus !

Pour la réalisation de cette recette pour 3 personnes, il vous faut :

60g de polenta
400 ml de lait écrémé
1 cs d'huile d'olive
2 cs de ricotta
1 cc de confit de piment
Epi-Gourmet
Sel de Guérande
Fleurs sauvage de Provence
1 cs de ciboulette ciselée + quelques brins pour la déo




Mettre votre lait à chauffer dans un faitout.
Une fois que celui-ci est chaud, ajoutez votre polenta que vous remuez de temps en temps et laissez cuire pendant 7 min.
Eteindre le feu et ajoutez l'huile d'olive, la ricotta, le sel, le confit de piment et la ciboulette ciselée. Remuez délicatement et répartir dans 4 cercle à mousse dans vos assiettes.
Atteindre 1  min avant de démouler.
Parsemez un peu de fleurs sauvage de Provence et décorez avec deux tiges de ciboulettes.

Verdict : Elle est très crémeuse et excellente !

Savez-vous ce qu'est la polenta ?
C'est de la semoule de maïs très fine d'origine italienne.
Si vous ne savez pas vraiment avec quoi la déguster, sachez simplement qu'elle peut remplacer les pâtes et riz mais aussi se manger sans accompagnement.
Vous pouvez aussi bien la préparer dans des préparations salées que sucrées.
Pour la trouvée, elle s'achète en version précuite au rayon pâtes et riz des supermarchés.

Publié dans Féculents

Partager cet article

Repost 0

Filets de rouget sur blinis et mousse d'avocats

Publié le par Doria

Comme vous avez pu vous en apercevoir, le rouget est un poisson que j'apprécie énormément.
Cuisiné de cette façon, il est excellent et reste très parfumé.


Pour la réalisation de cette recette pour 4 personnes, il vous faut :

8 filets de rouget
1 citron vert
2 avocats bien mûres
100 ml de crème fraîche liquide entière
1 gr d'agar agar
Sel de Guérande
Poivre du moulin aux 5 baies
1 oignon rouge
Huile d'olive
Quelques brins d'aneth

Les blinis
45g de farine de blé
20g de farine de sarrazin
2 gr de fleur de sel
Une pincée de sucre
4 gr de levure de Boulanger
40 ml de lait de coco
20 ml de crème fraîche liquide
1 oeuf

La veille
Commençons par les blinis : Mélangez les farines, le sel, le sucre, la levure puis ajoutez le lait de coco et le jaune d'oeuf. Bien mélanger la pâte et laissez reposer au frigo pendant un minimum de 12 heures.

Le lendemain
Reprendre la pâte à blinis et incorporez la crème fraîche.
Montez le blanc d'oeuf en neige et l'ajouter à la préparation tout en prenant soin de bien soulever la pâte sans casser l'oeuf en neige.
Laissez reposer à température ambiante pendant 1 heure.

La mousse d'avocats
Coupez les avocats en deux et récupérez la chair avec une petite cuillère et la mettre dans un saladier.
Ajoutez le jus d'un demi citron vert, salez, poivrez. Mélangez le tout en écrasant à la fourchette afin d'obtenir une consistance onctueuse.
Faites chauffer 50 ml de crème entière. Lorsque celle-ci commence à bouillir, ajoutez l'agar agar, baissez le feu au minimum et remuez sans arrêt pendant 1 min. Stoppez le feu et incorporez à l'avocat peu à peu sans cesser de remuer. Laissez tiédir.
Montez en chantilly les 50 ml de crème fraîche restante et l'incorporez délicatement à la mousse d'avocats.
Rectifiez l'assaisonnement et réservez au frigo.

Cuire dans une poêle à blinis 4 blinis. Réservez.
Coupez votre oignon en rondelles tout en conservant la pelure.
Saisir vos rondelles dans une poêle avec un peu d'huile d'olive 2 min de chaque côté. Les réserver.
Faite tremper les filets de rouget côté chair dans la pâte à blinis restante. Les saisir à la poêle avec un peu d'huile d'olive en commençant par le côté "pâte". Arrosez pendant la cuisson les filets du reste de citron vert. Les retourner pour terminer la cuisson pendant 2 min.

Dressage
Dans chaque assiette, disposez de deux filets de rougets entrecroisées.
Mettre votre blinis sur lequel vous allez ajoutez un peu de mousse d'avocats que vous disposez délicatement à l'aide d'une poche à douille puis surmontez d'une rondelle d'oignon à laquelle vous aurez ôtez la peau pour l'utiliser en décoration sur le filet.
Ajoutez un brin d'aneth avant de servir.

Publié dans Crustacés - Poissons

Partager cet article

Repost 0

Tarte aux quetsches

Publié le par Doria

Tarte aux quetsches
Pâte sucrée
1 oeuf
40g de sucre en poudre
150g de farine
50g de poudre d'amandes
100g de beurre
Une pincée de sel

30 à 35 quetsches
4 cc de sucre de Canne
2 cs de poudre d'amandes


Dans un bol battre l'oeuf entier et le sucre pour obtenir un mélange mousseux.
Dans un saladier mettre la farine, la poudre d'amandes, le sel et le beurre coupé en lamelles.
Faire glisser la farine, la poudre d'amandes et le beurre du bout des doigts en pressant légèrement pour obtenir un mélange granuleux.
Ajoutez l'oeuf battu pour rassembler le mélange et obtenir une boule.
Appuyez avec la paume de la main sur la boule de pâte à plusieurs reprises pour obtenir une pâte homogène.
Mettre à reposer au frigo 20 min au min avant l'utilisation.
Lavez et coupez en deux vos fruits dans le sens de la hauteur et coupez de nouveau en deux (toujours dans le sens de la hauteur).
Sortez votre pâte du frigo et l'étalez dans votre moule carré (pour moi mais si vous avez un moule à tarte rond, cela fait également l'affaire).
Répartir 2 cs de poudre d'amandes dans le fond et disposez vos fruits gentiment rangés les uns à côté des autres.
Saupoudrez de sucre de Canne sur le dessus et enfournez à four chaud pour 25 à 30 min min de cuisson à 180°C selon votre four.
Sortir du four et laissez tiédir (c'est de cette façon que je la préfère).

Partager cet article

Repost 0

Velouté de potiron et velouté d'épinards au lait de coco entrelacés

Publié le par Doria

Il est parfois difficile de trouver des idées originales pour faire manger à votre famille des légumes sans que cela tombe dans le répétitif. Entre ceux qui préfère tel légume et les autres qui ne veulent pas manger tel autre légume. Pour satisfaire tout mon petit monde, j'ai réuni deux saveurs dans une seule recette et différenciée par la présentation. Ils ont été surpris de voir ce velouté et l'on appelé le velouté psychédélique. Moi, je suis restée très classique dans le titre. Ils ont beaucoup apprécié !


Velouté de potiron
600g de potiron
1 pomme de terre
1 fenouil
Sel de Guérande
Poivre du moulin
600 ml de bouillon de volaille
3 cs de crème fraîche

Velouté d'épinards au lait de coco
300g d'épinards en branche frais
2 pommes de terre
100 ml de lait de coco
Sel de Guérande
Poivre du moulin

Quelques croûtons de campagne au froment-seigle
Quelques tiges de ciboulette
Un peu de gomasio

Dans un faitout, mettre à chauffer le bouillon de volaille.
Épluchez votre potiron et le couper en gros cubes.
Epluchez les 3 pommes de terre, les laver et les couper en cubes.
Lavez votre fenouil et le couper également en cubes.
Ajoutez vos légumes et votre féculent dans le bouillon de volaille et laisser mijoter pendant 25 min à feu doux.
Au bout de ce temps, mettre dans un blinder le potiron, le fenouil et l'équivalent d'une pomme de terre avec 300 ml de bouillon et la crème fraîche. Mixer pendant 2 min afin d'obtenir un velouté aérien. Rectifiez l'assaisonnement et réservez au chaud.
Mettre à nouveau votre faitout sur le feu.
Lavez vos épinards et les faire blanchir dans le bouillon pendant 5 min.
Au bout de ce temps, mettre au blinder vos épinards, vos pommes de terre et le reste du bouillon de volaille avec le lait de coco et mixez pendant 2 min. Rectifiez l'assaisonnement.

Dressage
Dans 4 assiettes creuses, versez 1 à 2 louches de velouté d'épinards (en fonction de la profondeur de vos assiettes) puis au centre 1 à 2 louches de velouté de potiron.
Répartir un peu de croûtons de campagne, parsemez d'un peu de gomasio et disposez 2 tiges de ciboulettes.
Servir aussitôt.

 

Partager cet article

Repost 0

Petits pains aux céréales et au miel de romarin

Publié le par Doria

Cela fait très longtemps que je n'ai pas réalisé de pains et j'ai eu envie de tester le miel dans ces fabrications de petits pains aux céréales. C'est très bon et l'on sent le miel ainsi que le romarin.

Pour la réalisation de ces petits pains, il vous faut
:

300 ml de lait demi-écrémé tiède
250g de farine T55
250g de farine aux céréales
1,5 cc de sel
1 cs de miel au romarin Epi-Gourmet
1 sachet de levure Saf-Instant

Mettre tous les ingrédients dans votre Map dans l'ordre indiquée et programme pâte (1h20).
Une fois terminée, mettre votre pâte sur un plan de travail fariné et la couper en 10 morceaux que vous disposez dans des empreintes en forme de fleurs.
Laissez monter pendant 1 heure à température ambiante recouvert d'un torchon propre.
Enfournez pour 30 min de cuisson à 210°C.
Laissez refroidir sur une grille.

Un peu d'histoire
Le pain est un important produit d'appel car il correspond à un besoin physiologique important : se nourrir. Pendant des siècles, le pain a été l'aliment de base de l'humanité. Véritable trait d'union entre les peuples et les générations, il a toujours eu une place de choix à table.
L'origine du pain se perd dans la nuit des temps car selon de récentes recherches archéologiques, notre pain actuel serait l'héritier d'une histoire vieille de plus de 5000 ans.
Le premier pain, qui paraît avoir pris naissance avec la civilisation en 0rient, a probablement été le résultat de l'oubli d'une ménagère qui laissa un peu de cette bouillie pendant un certain temps, dans un endroit abrité du vent, avant de la faire cuire. Ce produit, qui resta un aliment grossier et de digestion difficile, devint un pain léger, gonflé et formé d'alvéoles d'air dès qu'on lui rajouta un peu de levain.
Au fil des siècles, l'art boulanger s'est efforcé d'améliorer ce produit afin de parvenir à un produit plus fin, plus léger, plus digeste et avec un meilleur goût.
Au gré des migrations, l'art de fabriquer le pain s'est transmis tout autour du bassin méditerranéen : en Egypte ancienne, en Judée, en Asie mineure, en Grèce puis à Rome et dans toute l'empire romain.
(Source : Histoire du pain)

Si vous aimez cet article, inscrivez-vous à la newsletter, vous serez ainsi informé par mail de la parution des nouveaux billets.
Bienvenue aux futurs abonnés et un grand merci à mes lecteurs.

Partager cet article

Repost 0

Glace à la fraise Tagada

Publié le par Doria

Qu'évoque pour vous la fraise Tagada ?
Un souvenir d'enfance ? Une belle gourmandise ?
Elle a un grand succès auprès des petits et grands et de nombreux blogs l'utilisent dans les préparations culinaires sucrées dans des crèmes, des cakes, des glaces....
Avec insistance de ma fille Doriane qui adore ces petites sucreries, je me suis lancée dans la réalisation de cette glace après avoir vu sur le net un bon nombre de recettes.
Je me suis inspirée du blog Miamm...maman cuisine ! pour réaliser cette glace. Elle est très onctueuse, crémeuse et absolument délicieuse !
Pour les gourmands, vous ne serez pas déçu !
Après la glace, je vais me lancer dans d'autres réalisations sucrées, c'est trop bon et très régressif !


Pour sa réalisation i
l vous faut :

250g de mascarpone
400 ml de lait demi-écrémé
200g de fraises Tagada et quelques unes pour la déco
4 jaunes d'oeufs
30g de sucre

Dans une casserole, faites chauffer la mascarpone avec le lait et ajoutez les fraises Tagada. Laissez fondre en remuant de temps en temps. Eteindre le feu et laissez tiédir.
Pendant ce temps, fouettez vos jaunes d'oeufs avec le sucre. Incorporez peu à peu tout en fouettant à la préparation précédente.
Mettre de nouveau sur feu et faire chauffer doucement en remuant constamment jusqu'à ce que le mélange forme une pellicule sur le dos de la cuillère en bois. Ne pas faire bouillir sous peine de faire coaguler le mélange.
Laissez refroidir avant de mettre à turbiner.
Au moment de servir, coupez en tous petits morceaux quelques fraises Tagada que vous présentez sur le dessus ainsi qu'une pincée de sucre de couleurs.

La Fraise Tagada est un bonbon inventé en 1969 par la société Haribo, qui se présente sous la forme d'une boule de guimauve aérée, recouverte de sucre fin coloré de rose et aromatisé. Son nom vient de sa forme, sa couleur et son goût qui imitent ceux de la fraise.

En France, la Fraise Tagada est un des bonbons les plus connus, mais aussi les plus imités : nombreuses sont les marques de confiseries qui ont créé leur propre imitation de la Fraise Tagada.

Les ventes de Fraises Tagada atteignent un milliard d'unités par an en France

La Fraise Tagada est composée de sucre, sirop de glucose, gélatine, acidifiant (acide citrique), arômes, colorants (E104, E124, E129).
(Source : Wikipédia)

Partager cet article

Repost 0

Mijoté de seiches au raifort et potimarron

Publié le par Doria

Continuons cette semaine avec une recette de saison puisque j'utilise le potimarron.
Elle est légère, relativement simple à réaliser et peu coûteuse. 


Pour 4 cocottes, il vous faut :

450g de potimarron coupé en dés
450g de blancs de seiches coupés en lamelles
1 fenouil
1 oignon
200 ml de vin blanc
300 ml de bouillon de poule
1 feuille de laurier
2 branches de thym
2 cc de raifort
1 tomate
Sel de Guérande
Poivre du moulin 3 baies Commerce Ethiquable
Huile d'olive
Persil

Émincez l'oignon et coupez le fenouil en petits dés en ôtant les tiges.
Dans un faitout, faites revenir l'oignon et les dés de fenouil avec 2 cs d'huile d'olive, salez et poivrez.
Déglacez avec le vin blanc, ajoutez le potimarron, le laurier, le thym et couvrir avec le bouillon de poule.
Laissez mijoter à feu doux pendant 40 min à couvert.
Mondez la tomate et la couper en petits cubes.
Saisir dans une poêle avec 2 cs d'huile d'olives les seiches et les ajouter à la préparation initiale ainsi que les dés de tomates et le raifort.
Rectifiez l'assaisonnement.
Portez de nouveau à ébullition pendant 5 min.
Répartir ce mijoté dans 4 cocottes que l'on couvre avec le couvercle.
Mettre au four pendant 30 min à 160°C.
Au moment de servir, parsemez d'un peu de persil.


Le potimarron est une des variétés de potiron. C'est certainement le potiron le plus apprécié pour sa chair au bon gout de marron et sa culture assez facile.
Le Potimarron est une plante herbacée annuelle à longue tiges très vigoureuses, rampantes, éventuellement grimpantes, qui s'accrochent par des vrilles à tout support. Les feuilles sont grandes, les fleurs jaunes sont à sexes séparés (plante monoïque). Les fruits sont assez sphérique et tendent vers le orange vif.
Le potimarron est un légume d'automne plus nutritif que les carottes !

Il est très riche en vitamines A, B, C, D, E, en oligo-éléments (phosphore, calcium, magnésium, fer, potassium, silicium, sodium...), en acides aminés, en acides gras insaturés, en amidon, en sucres naturels et en carotène.

Plus le fruit est conservé dans une cave sèche, plus ses teneurs en vitamines et en sucre augmentent.

Comme les potirons, les potimarrons peuvent être consommés en potage, au four avec de l'ail, frits ou en tourte. À la différence du potiron, il n'est pas nécessaire de retirer la peau du potimarron avant la cuisson.

(Source : Wikipédia)

Publié dans Crustacés - Poissons

Partager cet article

Repost 0

Sauté de veau aux champignons des bois

Publié le par Doria

Pour ce deuxième jour de la semaine, voici un plat à base de veau et de champignons servis avec ces délicieuses pâtes au piment.
 

Pour 4 personnes, il vous faut :

250g de pâtes tagliatelles au piment Epi-Gourmet
400g de collier de veau sans os
2 carottes
1 oignon
600 ml de bouillon de poule
100 ml de vin blanc sec
1 branche de thym
1 feuille de laurier
1 branche de persil
2 baies de genévrier
1 gousse d'ail
1 pincée de coriandre
1 cs de concentré de tomates
20g de morilles déshydratées Epi-Gourmet
200g de pleurotes fraîches
200g de cèpes frais
50g de pholiotes fraîches
Huile d'olive
Sel de Guérande
Poivre du moulin aux 5 baies
10g de fécule de pommes de terre

Émincez l'oignon, coupez les carottes en petits dés. Faire colorer le tout dans un faitout avec 2 cs d'huile d'olive, salez et poivrez. Dès le début de la coloration, ajoutez le veau coupé en dés que vous faites également coloré.
Après coloration, ajoutez le bouillon de poule, le vin blanc, le thym, le laurier, le persil, les baies de genévrier, la gousse d'ail écrasée, la coriandre, le concentré de tomates et laissez mijoter le tout pendant 1 heure en remuant de temps en temps à couvert.
Pendant ce temps, réhydratez les morilles en changeant 2 ou 3 fois l'eau.
Coupez et essuyez le reste des champignons frais.
Saisir l'ensemble des champignons dans une poêle avec 1 cs d'huile d'olive. Faire suer afin qu'ils restituent leur eau.
Ajoutez l'ensemble des champignons 10 min avant la fin de la cuisson du mijoté de veau.
Lorsque la cuisson est terminée, ajoutez la fécule de pommes de terre délayée dans un peu d'eau et bien mélangez le tout.
Faites cuire vos pâtes tagliatelles dans une grande casserole d'eau pendant 7 min.

Dressage
Confectionnez un nid avec vos pâtes.
Déposez en son centre un peu de sauté de veau aux champignons.
Répartissez aux quatre coins de l'assiette quelques morceaux des quatre champignons présent dans le plat.
Nappez de sauce selon le goût.

 

 
Ces tagliatelles sont au Piment et ont très bon goût.
Elles sont aromatisées et colorées naturellement.
Elles sont composées de semoule de blé dur de qualité supérieure, oeuf 33% et 2 % de piment.
Vous pouvez vous procurer ces pâtes sur le site Epi-gourmet.

Mode d'Emploi :Faites bouillir 1 litre et demi d’eau légèrement salée, ajoutez une cuillère d’huile d’olive, laissez cuire en remuant , vous aurez une cuisson ferme « Al Dente » au bout de 7 minutes.

Publié dans Veau

Partager cet article

Repost 0

Velouté de potiron et lait de coco

Publié le par Doria

Pour commencer ce début de semaine, je vous propose un velouté bien parfumé avec le lait de coco et la sauge que je mange souvent le soir .

Pour sa réalisation, il vous faut :

650g de potiron
2 carottes
1 pomme de terre
1 litre de bouillon de volaille
4 feuilles de sauge
250 ml de lait de coco
Sel de Guérande
Poivre du moulin aux 5 baies
Huile d'olive
Fleurs sauvages de Provence Nat et Bio





Épluchez et lavez vos légumes et pomme de terre puis les couper en gros cubes.
Dans un faitout, mettre le litre de bouillon de volaille ainsi que les légumes, la pomme de terre et les feuilles de sauge.
Après ébullition, laissez mijoter 25 min puis passer le tout au blinder en prenant soins d'ôter 3 feuilles de sauge (vous en garder qu'une seule sinon le goût de la sauge est trop fort).
Versez votre velouté dans votre faitout et ajoutez le lait de coco, le sel et le poivre. Remuez et rectifiez l'assaisonnement.
Versez votre velouté soit dans des verrines comme sur les photos ou dans des assiettes creuses.
Sur le dessus, parsemez un peu de fleurs sauvages de Provence et un filet d'huile d'olive.
Servir aussitôt.

Selon un dicton provençal : "qui a de la sauge dans son jardin n'a pas besoin de médecin". Cette plante aromatique renferme en effet une huile essentielle dont les vertus bienfaitrices sont nombreuses. La sauge possède par exemple des propriétés antispasmodiques et stimulantes : c'est une précieuse alliée contre les déprimes passagères. Mentholée ou citronnée selon les espèces, elle parvient également à stimuler le système digestif.
Riche en oestrogènes (hormones féminines), elle permet de réguler une transpiration excessive. Cette action antisudorifique a été démontrée par des études datant des années 30. Aujourd'hui, on préconise son infusion pour résoudre les désordres dus à la ménopause (les bouffées de chaleur en particulier).
Par ailleurs, la sauge s'avère très efficace pour calmer les inflammations des muqueuses de la bouche, du nez et de la gorge ainsi que les infections des voies respiratoires. Inhalation et gargarisme permettent de bénéficier de ces actions antiseptiques. Enfin, associée à la rhubarbe, elle permet de combattre l'herpès labial. Selon une recherche publiée en 2001, une pommade contenant des extraits de sauge et de rhubarbe se révèle aussi efficace que le médicament conventionnel à base d'acyclovir.
(Source : Le journal des femmes)

Partager cet article

Repost 0