750 grammes
Tous nos blogs cuisine Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Rösti aux fines herbes et pignons

Publié le par Doria

Rösti aux fines herbes et pignons
Ingrédients pour 4 personnes
 
500 g de pommes de terre à chair farineuse
2 oignons
1 bouquet de persil
1 cc d'épices texan 
1 poignée de pignon 
Huile d’olive extra vierge
Sel de Guérande 
Poivre du moulin aux 5 baies
 
Lavez les pommes de terre et faites-les cuire dans une grande casserole d’eau bouillante salée pendant 10 minutes. Égouttez-les puis épluchez-les. Râpez-les grossièrement. Réservez.
Épluchez les oignons, les émincer puis faites-les revenir dans une grande poêle avec 2 cs d’huile d’olive pendant 5 minutes en remuant souvent.
Préchauffez le four à 180ºC.
Dans un récipient, mélangez les pommes de terre, le persil ciselé, les oignons, les pignons et l'épice texan. Poivrez et salez. Confectionnez 4 galettes. Les saisir recto-verso dans une poêle bien chaude avec un peu d’huile d’olive. Les déposer dans 4 plats allant au four.
Enfournez pour 15 minutes de cuisson. Retournez-les et poursuivre la cuisson de 15 minutes supplémentaires.
Accompagnez-les d'un œuf au plat et d'un peu de persil ciselé sur le dessus.
Rösti aux fines herbes et pignons

Partager cet article

Repost0

Balade parisienne... (2) Restaurant "Au Pied de Cochon"

Publié le par Doria

Nous avons déjeuner dans une Brasserie mythique, véritable institution, qui nous a accueilli dans une ambiance très conviviale autour d'une belle cuisine traditionnelle française et généreuse. Le Chef vous propose des spécialités telles que : rognons, foie de veau, os à moelle et bien sûr l’emblématique pied de cochon (il est choisi par un client sur cinq). La nuit, une autre spécialité, la soupe à l’oignon, est proposée aux noctambules.
Il est conseillé de faire une réservation pour éviter une longue queue d'attente pour avoir une table. Comme je n'avais pas réservé, j'ai attendu 45 minutes au Bar avant d'avoir une table. J'ai pu profiter de l'ambiance et déguster une bonne bière qui nous a été offerte.

Car le Pied de Cochon est l’une des rares brasseries parisiennes à ouvrir ses portes 24 heures sur 24 heures, 365 jours par an. Pour faire fonctionner ce lieu de prestige, en coulisse, une équipe d’une centaine de personnes est à pied d’œuvre. L’organisation se joue au millimètre. Le matin, il faut gérer les approvisionnements. Une tonne de fruits de mer et 200 pieds de cochons sont écoulés chaque jour. Le midi, c’est le coup de feu. Puis à 16 heures c’est l’heure du grand ménage avant l’arrivée de l’équipe de nuit.
Après les attentats de 2015 et la baisse de fréquentation de la clientèle étrangère, Le Pied de Cochon a dû se relancer en embauchant un nouveau chef. Il a apporté un peu de fantaisie dans une cuisine restée longtemps figée dans le temps. Epaule d’agneau, cabillaud rôti, coquillettes au jambon, et ventrèche croustillante ont fait leur apparition. L’objectif : accueillir une clientèle plus locale. Dans les prochains jours, le chef testera son menu de printemps.

M6 - 66 minutes

Balade parisienne... (2) Restaurant "Au Pied de Cochon"
Balade parisienne... (2) Restaurant "Au Pied de Cochon"
Balade parisienne... (2) Restaurant "Au Pied de Cochon"
Balade parisienne... (2) Restaurant "Au Pied de Cochon"
Balade parisienne... (2) Restaurant "Au Pied de Cochon"
Balade parisienne... (2) Restaurant "Au Pied de Cochon"
Balade parisienne... (2) Restaurant "Au Pied de Cochon"
Balade parisienne... (2) Restaurant "Au Pied de Cochon"
Balade parisienne... (2) Restaurant "Au Pied de Cochon"
Balade parisienne... (2) Restaurant "Au Pied de Cochon"
Balade parisienne... (2) Restaurant "Au Pied de Cochon"
Balade parisienne... (2) Restaurant "Au Pied de Cochon"
Balade parisienne... (2) Restaurant "Au Pied de Cochon"
Balade parisienne... (2) Restaurant "Au Pied de Cochon"
Balade parisienne... (2) Restaurant "Au Pied de Cochon"
Balade parisienne... (2) Restaurant "Au Pied de Cochon"
Balade parisienne... (2) Restaurant "Au Pied de Cochon"
Balade parisienne... (2) Restaurant "Au Pied de Cochon"
Balade parisienne... (2) Restaurant "Au Pied de Cochon"
Balade parisienne... (2) Restaurant "Au Pied de Cochon"
Balade parisienne... (2) Restaurant "Au Pied de Cochon"
Balade parisienne... (2) Restaurant "Au Pied de Cochon"
Balade parisienne... (2) Restaurant "Au Pied de Cochon"
Balade parisienne... (2) Restaurant "Au Pied de Cochon"
Balade parisienne... (2) Restaurant "Au Pied de Cochon"
Balade parisienne... (2) Restaurant "Au Pied de Cochon"
Balade parisienne... (2) Restaurant "Au Pied de Cochon"
Balade parisienne... (2) Restaurant "Au Pied de Cochon"
Balade parisienne... (2) Restaurant "Au Pied de Cochon"
Un endroit fantastique avec une cuisine vraiment délicieuse, je vous conseille fortement d'aller manger Au Pied de Cochon, au moins une fois dans votre vie...
 
Au Pied de Cochon
6 rue Coquillière
75001 PARIS
 
Métro : Louvre-Rivoli (1), Les Halles (4), Châtelet (7, 11, 14) / RER : Châtelet-Les-Halles (A, B, D)
Parking : Saint Eustache (2h gratuites) ou Sainte Croix des Petits Champs

Partager cet article

Repost0

Paupiettes de veau au camembert, choux de Bruxelles

Publié le par Doria

Paupiettes de veau au camembert, choux de Bruxelles
Ingrédients pour 4 personnes
 
4 escalopes de veau grandes et fines de 140 g environ
250 g de chair à saucisse
1 grande branche de céleri 
2 échalotes 
1 oignon
120 g de camembert 
1 tranche de pain sans la croûte 
5 cl de lait
10 cl de vin jaune
40 cl de fond de veau
Huile d’olive extra vierge 
600 g de choux de Bruxelles 
2 brins de persil hachés
Sel de Guérande 
Poivre du moulin aux 5 baies 
 
Émiettez le pain dans un bol, versez le lait dessus, laissez gonfler.
Épluchez, lavez et taillez le céleri en petits cubes. Faites-le fondre 5 minutes dans une petite casserole avec 1 cs d’huile d’olive sur feu moyen.
Épluchez et hachez les échalotes.
Coupez le camembert en petits morceaux.
Mélangez la chair à saucisse dans un récipient avec les cubes de céleri, les échalotes, les morceaux de camembert, le pain imbibé de lait, le persil, du sel et du poivre.
Déposez les escalopes sur le plan de travail, formez 4 boules de farce, déposez-les au centre de chaque escalope. Rabattez les escalopes sur la farce, ficelez-les pour former les paupiettes.
Épluchez et hachez l’oignon. Faites-le fondre 5 minutes sur feu moyen dans une cocotte, avec un peu d’huile d’olive. Ajoutez les paupiettes, faites-les dorer 5 minutes de chaque côté. Versez le vin jaune, laissez bouillir 5 minutes. Ajoutez le fond de veau, du sel et du poivre. Couvrez la cocotte en laissant une petite ouverture. Faites cuire vos paupiettes 30 à 35 minutes sur feu moyen en les tournant à mi-cuisson.
Pendant la cuisson des paupiettes, nettoyez et lavez les choux de Bruxelles. Faites-les cuire 10 minutes dans une casserole d’eau bouillante salée. Égouttez-les et rafraîchissez-les aussitôt dans l’eau froide. Faites-les dorer 5 à 6 minutes dans un poêle sur feu vif avec un peu d’huile d’olive, salez et poivrez. Ôtez le couvercle, ajoutez les choux de Bruxelles, laissez cuire 5 minutes et servir aussitôt.
Paupiettes de veau au camembert, choux de Bruxelles
Paupiettes de veau au camembert, choux de Bruxelles

Partager cet article

Repost0

Balade parisienne... (1) Beaubourg, Forum des Halles

Publié le par Doria

Journée parisienne aujourd'hui, d'abord sous la pluie, puis sous la neige. Peu importe, Paris est une très belle ville sous tous les temps.
Arrivée à la Gare de L'Est, direction le métro et nous descendons à Cité. Ballade le long de la Seine et nous nous dirigeons vers le quartier Beaubourg qui est situé dans le quartier Saint-Merri, dans le 4e arrondissement, entre le quartier des Halles et le Marais. Nous passons devant l'Eglise Saint-Merri et nous nous arrêtons quelques instants devant la Fontaine Stravinsky ou "fontaine des Automates" qui a été réalisée en 1983 par Jean Tinquely et Niki de Saint Phalle.
Balade parisienne... (1) Beaubourg, Forum des Halles
Balade parisienne... (1) Beaubourg, Forum des Halles
Balade parisienne... (1) Beaubourg, Forum des Halles
Balade parisienne... (1) Beaubourg, Forum des Halles
Balade parisienne... (1) Beaubourg, Forum des Halles
Balade parisienne... (1) Beaubourg, Forum des Halles
Balade parisienne... (1) Beaubourg, Forum des Halles
Balade parisienne... (1) Beaubourg, Forum des Halles
Balade parisienne... (1) Beaubourg, Forum des Halles
Balade parisienne... (1) Beaubourg, Forum des Halles
Balade parisienne... (1) Beaubourg, Forum des Halles
Balade parisienne... (1) Beaubourg, Forum des Halles
Balade parisienne... (1) Beaubourg, Forum des Halles
Balade parisienne... (1) Beaubourg, Forum des Halles
Balade parisienne... (1) Beaubourg, Forum des Halles
Balade parisienne... (1) Beaubourg, Forum des Halles
Balade parisienne... (1) Beaubourg, Forum des Halles
Nous arrivons maintenant dans le Quartier des Halles qui s'est bien transformé. Un immense toit d'acier et de verre recouvre le Forum des Halles. Les architectes Patrick Berger et Jacques Anziutti ont puisé leur inspiration dans la nature pour concevoir cette toiture étonnante.

J’ai dessiné comme des fluides toutes les énergies naturelles et urbaines agissant sur ce site complexe et, en optimisant ceux-ci, ils ont commencé à faire apparaître un motif qui a modelé la silhouette de l’architecture

Patrick Berger

Ce joli mot désigne habituellement la partie supérieure des forêts en contact direct avec l’atmosphère et les rayons du soleil. 
Les 15 « ventelles » de verre de la Canopée, telles d’immenses lames, se superposent et laissent passer la lumière et l’air. Grâce à cet édifice couleur de sable et ses 18 000 écailles de verre, la clarté du jour pénètre à travers les puits des escalators. Cette architecture novatrice relie « la ville du dessous à celle du dessus » selon le souhait de ses concepteurs.
Balade parisienne... (1) Beaubourg, Forum des Halles
Balade parisienne... (1) Beaubourg, Forum des Halles
Balade parisienne... (1) Beaubourg, Forum des Halles
Balade parisienne... (1) Beaubourg, Forum des Halles
Balade parisienne... (1) Beaubourg, Forum des Halles
Balade parisienne... (1) Beaubourg, Forum des Halles
Nous sortons du Forum des Halles pour se diriger vers les Jardins qui ne sont pas encore terminé. Celui-ci sera plus ouvert, plus accessible et plus végétal. Ce nouveau jardin Nelson Mandela sera aussi plus convivial. Il est entièrement restructuré et de plain-pied, il est conçu comme une vaste prairie entre deux lisières boisées, riche de plantations.
Pour l'instant, on commence à en deviner les contours. Je suis impatiente de le visiter lorsqu'il sera entièrement accessible.
L'Eglise Saint-Eustache, au coeur du quartier des Halles est l'une des plus visitées de Paris. Elle se distingue par ses dimensions qui la rapproche davantage d'une cathédrale, et par la grande richesse des oeuvres d'art qu'elle abrite.
Balade parisienne... (1) Beaubourg, Forum des Halles
Balade parisienne... (1) Beaubourg, Forum des Halles
Balade parisienne... (1) Beaubourg, Forum des Halles
Balade parisienne... (1) Beaubourg, Forum des Halles
Balade parisienne... (1) Beaubourg, Forum des Halles
Balade parisienne... (1) Beaubourg, Forum des Halles

Partager cet article

Repost0

Turbot rôti, poireau grillé et mousseline de chou-fleur et brocoli

Publié le par Doria

Turbot rôti, poireau grillé et mousseline de chou-fleur et brocoli
Ingrédients pour 4 personnes
 
4 pavés de turbot
4 poireaux fins
250 g de sommités de chou-fleur 
250 g de sommités de brocoli
20 cl de lait de soja au calcium
20 g de gingembre frais
1 cs de vinaigre de riz
20 g de beurre
1 gousse d’ail chemisée 
1 brin de thym
Sel de Guérande 
Poivre du moulin aux 5 baies 
Persil ciselée 
 
Placez les sommités dans une casserole, mouillez avec le lait de soja, 300 ml d’eau. Ajoutez le gingembre épluché et taillez en rondelles. Salez, poivrez et laissez cuire jusqu’à réduction presque complète du liquide. Ôtez le gingembre sauf 1 rondelle. Mixez dans un blender avec le vinaigre. Remettre à chauffer sur feu doux si nécessaire afin d’épaissir la mousseline pour confectionner des quenelles. 
Ôtez les premières feuilles des poireaux, les extrémités des feuilles vertes et des racines. Taillez-les en fines lanières depuis 1 cm de leur base. Lavez-les avec soin afin d’ôtez toute trace de terre. Déposez-les sur une plaque de cuisson, salez à peine et versez quelques gouttes d’huile d’olive. Enfournez dans un four chaud pour 12 minutes de cuisson à 190ºC.
Faite chauffer une poêle anti adhésive avec un peu d’huile d’olive, la gousse d’ail écrasée et le brin de thym. Lorsque la poêle est chaude, faites dorer le turbot 4 minutes côté chair et 6 minutes côté peau.
Dans chaque assiette, déposez un poireau entier, un pavé de turbot et 2 quenelles de mousseline.
Parsemez un peu de persil frais, servir aussitôt.
Turbot rôti, poireau grillé et mousseline de chou-fleur et brocoli

Partager cet article

Repost0

Tournedos de cabillaud et lard croustillant, lentilles du Puy

Publié le par Doria

Tournedos de cabillaud et lard croustillant, lentilles du Puy
Ingrédients pour 4 personnes
 
800 g de dos de cabillaud 
16 tranches fines de poitrine fumée 
250 g de lentilles du Puy
1 gousse d’ail écrasée 
1 gros oignon de Roscoff 
1 feuille de laurier
1 brin de thym
1 litre de bouillon de légumes 
1/2 verre de sauvignon blanc
Huile d’olive extra vierge 
1 cs de persil ciselé 
Sel de Guérande 
Poivre du moulin aux 5 baies 
 
Rincez le dos de cabillaud sous l’eau froide. Séchez-le avec du papier absorbant. Ôtez les extrémités.
Sur un film alimentaire, déposez 12 tranches fines de poitrine côte à côte puis déposez le dos de cabillaud sur le dessus. Roulez le tout afin de confectionner un rôti. Serrez les extrémités du film alimentaire afin d’obtenir une uniformité. Déposez dans une assiette et réservez au réfrigérateur.
Pendant ce temps, déposez les lentilles dans une grande casserole d’eau froide non salée. Faites chauffer, puis égouttez les lentilles lorsque l’eau arrive à ébullition.
Épluchez l’oignon et le détailler en petits dés.
Coupez le reste de la poitrine fumée en petits dés.
Dans une poêle, faite revenir l’oignon avec un peu d’huile d’olive, salez et poivrez. Lorsqu’il commence à dorer, ajoutez les dés de poitrine et laissez légèrement colorer. Versez cette préparation dans un faitout et y ajouter les lentilles, le bouillon de légumes, le thym, la feuille de laurier, la gousse d’ail. Portez à ébullition et laissez mijoter 20. Réservez au chaud.
Sortir le rôti du réfrigérateur, l’enlever de l’emballage et le faire saisir sur toutes les faces dans une poêle avec un peu d’huile d’olive. Le déposer dans un plat allant au four. Récupérez une louche du jus de cuisson des lentilles que l’on mélange avec le sauvignon blanc. Arrosez le rôti et enfournez dans un four chaud à 180ºC, pour 20 minutes de cuisson. Arrosez-le régulièrement.
 
Dressage
Égouttez les lentilles, les répartir dans 4 assiettes.
Coupez en tronçons épais votre rôti de cabillaud que vous déposez sur vos lentilles.
Parsemez de persil frais et servir aussitôt.
Tournedos de cabillaud et lard croustillant, lentilles du Puy
Tournedos de cabillaud et lard croustillant, lentilles du Puy

Partager cet article

Repost0

Les voyages de Caroline... Inde (1)

Publié le par Doria

C'est en Inde que ma soeur Caroline vous amène aujourd'hui, près de Goa plus exactement, pour cette première journée.
A peine descendu de l'aéroport, elle et son mari ont posé leurs valises au Coconut Creek Resort à Bogmalo dans le sud de Goa, emplacement idéal à 3 minutes à pied de la plage.
Maintenant, je laisse mon blog à ma soeur et ses impressions...

Réveil vendredi 23 février au matin...Premières impressions... il fait beau...il fait chaud et quel calme!!! Bel endroit exotique, de taille humaine.
la seule chose à faire est de se reposer, de méditer... et avoir comme meilleur ami un super bouquin!!! J’ai... tout prévu.
Durant ces 3 premiers jours, Moi et mon indice 50, on a cherché l’ombre des palmiers au bord d’une piscine entourée de vieux et vielles peaux, noires et cartonnées, assoiffées non pas d’eau, mais encore plus de soleil. Ces peaux épaisses et craquelées contrastaient avec la peau anglaise de Gavin et ma peau laiteuse. Plus je regardais le décolleté de ces femmes sans âges , plus je me badigeonnais d’une dose d’indice 50.

Les voyages de Caroline... Inde (1)
Les voyages de Caroline... Inde (1)
Les voyages de Caroline... Inde (1)
Les voyages de Caroline... Inde (1)
Les voyages de Caroline... Inde (1)
Les voyages de Caroline... Inde (1)
Les voyages de Caroline... Inde (1)
Les voyages de Caroline... Inde (1)
Les voyages de Caroline... Inde (1)
Les voyages de Caroline... Inde (1)
Les voyages de Caroline... Inde (1)
Les voyages de Caroline... Inde (1)
Les voyages de Caroline... Inde (1)
Les voyages de Caroline... Inde (1)

Le restaurant au bord de la plage nous a fait de bons petits plats... poissons et crustacés étaient au RV.. un délice.
Dimanche 25, direction le nord, 1:30 de taxi climatisé... cela permet de voir plus d’Inde.
Au bord de la route, des villages défilent, une terre rouge, de jolis habits colorés à pied, en mobylette...et puis une plage ou plutôt, un cimetière de cadavres de paquebots où les indiens, comme des charognards, récupèrent pièce par pièce les derniers instants de vie de ces monstres de fer, pour les revendre par la suite...
Nous voila arrivés à notre 2eme hôtel... très joli, belle décoration, plus chic, spa, personnels au petit soin, piscine au bord d’une rivière qui se jette dans la mer...la vue d’une Inde trompeuse, touristique, un côté Ibiza à l’indienne.
Lors d’une balade sur la plage main dans la main avec mon homme, les pieds dans l’eau je m’amuse à observer les locaux qui joue comme des enfants, au ballon, à la balle au prisonnier, ils se chahutent et font semblant de se jeter dans l’eau. Il ya beaucoup de couple aussi et tout le monde se baigne habillé en short et teeshirt. Seuls les touristes sont en maillot de bains.
Les indiens ne s’allongent pas sur la plage comme le font les touristes, ils restent debout, parlent, se prennent en photo, jouent dans l’eau ou se promènent.

Les voyages de Caroline... Inde (1)
Les voyages de Caroline... Inde (1)
Les voyages de Caroline... Inde (1)
Les voyages de Caroline... Inde (1)
Les voyages de Caroline... Inde (1)
Les voyages de Caroline... Inde (1)
Les voyages de Caroline... Inde (1)
Les voyages de Caroline... Inde (1)
Les voyages de Caroline... Inde (1)
Les voyages de Caroline... Inde (1)
Les voyages de Caroline... Inde (1)
Les voyages de Caroline... Inde (1)
Les voyages de Caroline... Inde (1)
Les voyages de Caroline... Inde (1)
Les voyages de Caroline... Inde (1)
Les voyages de Caroline... Inde (1)
Les voyages de Caroline... Inde (1)
Les voyages de Caroline... Inde (1)
Les voyages de Caroline... Inde (1)
Les voyages de Caroline... Inde (1)

L’Ibiza à l’indienne offre des restaurants et bar à perte de vue sur la plage... la musique se fait entendre, la nourriture y est fraiche et bonne.. faut juste aimer manger épicé, ce qui n’est pas trop mon cas.. ce n’est pas grave, il y a toujours un plat de crevette qui traine.
Lundi 26, nous avons rejoint des amis dans un très bon restaurant grec façon bobo hippy chic... un décor faussement zen mais un couché de soleil digne des plus beaux films romantiques. Pour y arriver, 20 minutes de routes dans différents villages où se mélangent petits restos locaux, maisons indiennes et bouibouis faits de taules et de ce que l’on peut trouver pour fabriquer un toit. Sur la route c’est un bordel organisé, voitures, mobylettes , vache, chiens et piétions se croisent dans tous les sens dans un nuage de poussières rouges et un vacarme à ne plus savoir où donner de la tête. But du jeu.. c’est celui qui klaxonne le plus qui gagne..

Les voyages de Caroline... Inde (1)
Les voyages de Caroline... Inde (1)
Les voyages de Caroline... Inde (1)
Les voyages de Caroline... Inde (1)
Les voyages de Caroline... Inde (1)
Les voyages de Caroline... Inde (1)
Les voyages de Caroline... Inde (1)
Les voyages de Caroline... Inde (1)
Les voyages de Caroline... Inde (1)
Les voyages de Caroline... Inde (1)
Les voyages de Caroline... Inde (1)
Les voyages de Caroline... Inde (1)
Les voyages de Caroline... Inde (1)
Les voyages de Caroline... Inde (1)
Les voyages de Caroline... Inde (1)
Les voyages de Caroline... Inde (1)
Les voyages de Caroline... Inde (1)
Les voyages de Caroline... Inde (1)
Les voyages de Caroline... Inde (1)
Les voyages de Caroline... Inde (1)
Les voyages de Caroline... Inde (1)

Toutes les photos de cet article ont été réalisé par ma soeur Caroline et en sont sa propriété.

Partager cet article

Repost0

Osso Bucco a l’orange

Publié le par Doria

Osso Bucco a l’orange
Ingrédients pour 4 personnes
 
4 tranches de jarret de veau avec os à moelle
4 carottes
1 petite boîte de tomates concassées 
2 oignons
2 gousses d’ail
3 branches de céleri
500 g de petits champignons de Paris frais
1 orange non traitée 
1 citron non traité 
25 cl de vin blanc sec
100 ml de bouillon de légumes 
2 cs de farine
Huile d’olive extra vierge 
1 bouquet garni
1 petit bouquet de persil
Sel de Guérande 
Poivre du moulin aux 5 baies
 
Épluchez et émincez les oignons.
Lavez les branches de céleri et les couper en petits dés.
Épluchez, lavez et coupez en petits dés les carottes.
Lavez l’orange et le citron. Les zester puis coupez les zestes en lamelles.
Saler et poivrer les tranches de jarret de veau de chaque côté et les fariner. 
Chauffez un peu d’huile d’olive dans une cocotte en fonte et faites revenir les morceaux de veau afin de les faire dorer. Réservez.
Faites dorer les oignons, les cubes de carottes et de céleri.
Ajoutez l’ail pressé après l’avoir dégermer.
Déglacez avec le jus de l'orange.
Ajoutez les tomates concassées et laissez réduire quelques minutes.
Remettre les tranches de jarret dans la cocotte. Versez le bouillon de légumes et le vin blanc. Ajoutez le bouquet garni, 2 branches de persil, la moitié des zestes de l’orange et citron, salez et poivrez.
Couvrir et laissez mijoté à feu doux pendant 45 minutes.
Pendant ce temps, coupez les pieds des champignons, les laver, les sécher et arrosez du jus du citron. Les ajouter dans la cocotte au bout de 45 minutes de cuisson de la viande et poursuivre de 15 minutes à découvert.
Servir aussitôt avec un peu de persil ciselé sur le dessus, le reste des zestes de l’orange et du citron.
J’ai accompagné ce plat de boulghour.
Osso Bucco a l’orange

Partager cet article

Repost0

Araignées de porc grillées aux herbes, carottes et panais rôtis

Publié le par Doria

Araignées de porc grillées aux herbes, carottes et panais rôtis
Ingrédients pour 4 personnes
 
600 g d’araignées de porc
500 g de carottes fanes
500 g de panais fins
1 tête d’ail
1/2 cc de ras el hanout 
2 brins de thym
1/2 bouquet de sauge
Le jus d’1 orange
Huile d’olive extra vierge 
Sel de Guérande 
Poivre du moulin aux 5 baies 
 
Préchauffez le four à 200ºC.
Coupez la tête d’ail en deux.
Lavez et brossez les carottes et les panais. Faites-les cuire dans un grand volume d’eau salée. Égouttez.
Mélangez les légumes avec le jus d’orange, 3 cs d’huile d’olive, le ras el hanout, le thym effeuillé, salez et poivrez.
Mettez le tout dans un plat allant au four et faites cuire 20 minutes environ dans le four préchauffé. Baissez la température à 180ºC et poursuivez la cuisson de 10 minutes.
Faites chauffer 1 cs d’huile d’olive dans une grande poêle. Ajoutez les araignées de porc, les feuilles de sauge lorsque les araignées commencent à dorer. Faites cuire 3 minutes de chaque côté puis terminez la cuisson au four pendant 5 minutes. Salez et poivrez.
Servir avec les légumes rôtis.
Araignées de porc grillées aux herbes, carottes et panais rôtis

Publié dans Porc, Plat complet, Carotte, Panais

Partager cet article

Repost0

Velouté de lentilles corail au curcuma

Publié le par Doria

Velouté de lentilles corail au curcuma
Ingrédients pour 4 personnes
 
1 oignon des Cévennes
1 gousse d'ail
2 carottes
100 g de lentilles corail
1 cc rase de curcuma
1 cc rase de gingembre en poudre
1/2 cc de cumin en poudre
1/2 cc de pâte d’en curry thaï vert
1 litre de bouillon de légumes
4 cs de crème de coco
1 cs d'huile de coco
1 cs de graines de courge
Sel de Guérande
Poivre du moulin aux 5 baies
1 cs de persil ciselé
 
Epluchez et ciselez votre oignon et l'ail que vous faites revenir dans un faitout avec l'huile de coco. Lorsque votre préparation commence à blondir, ajoutez les carottes lavées, épluchées et coupées en petits dés, poursuivre la cuisson de 2 minutes sans cesser de remuer.
Ajoutez les lentilles, les épices, la pâte de curry thaï vert, salez et poivrez, versez le bouillon et laissez cuire à feu doux après ébullition pendant 20 minutes.
Au bout de ce temps, mixez, rectifiez l'assaisonnement et répartir dans 4 bols.
Versez votre crème sur le dessus, parsemez les graines de courge et le persil.
Servir aussitôt.

Partager cet article

Repost0